Corée du Nord: Pyongyang va rouvrir le téléphone rouge après l’offre de dialogue de Séoul

DIPLOMATIE Kim Jong-un a proposé de rétablir le canal de communication de Panmunjom, village frontalier où fut signé le cessez-le-feu de la guerre de Corée…

20 Minutes avec AFP
— 
Le président nord-coréen Kim Jong-Un.
Le président nord-coréen Kim Jong-Un. — AP/SIPA

Pyongyang tend la main à Séoul. La Corée du Nord a annoncé ce mercredi la réouverture du téléphone rouge intercoréen pour discuter de sa participation aux prochains jeux Olympiques en Corée du Sud, continuant à jouer l’ouverture malgré les railleries de Donald Trump qui s’est vanté d’avoir un bouton nucléaire « plus gros » que celui de Kim Jong-Un.

Le Nord a proposé de rétablir le canal de communication de Panmunjom, village frontalier où fut signé le cessez-le-feu de la guerre de Corée (1950-53). Il réagissait à une offre de dialogue de Séoul qui répondait lui-même à une main tendue du dirigeant nord-coréen, lundi de son adresse du Nouvel An à la nation.

Une décision « très significative », estime Séoul

Séoul a salué la décision du Nord de rouvrir cette ligne comme étant « très significative ». « Cela crée un environnement où la communication sera possible à tout moment », a réagi le chef de la communication de la présidence sud-coréenne Yoon Young-chan.

La ligne téléphonique de Panmunjon​ servait aux deux pays à faire le point deux fois par jour avant d’être coupée en 2016 suite à la détérioration des relations bilatérales consécutive à leur différend sur le complexe industriel conjoint de Kaesong.

Ce geste d’ouverture rarissime survient dans un contexte de tensions croissantes dues à la multiplication des tirs de missiles balistiques et au sixième essai nucléaire de la Corée du Nord, qui poursuit ses ambitions militaires envers et contre tout.