Iran: Un policier tué et trois autres blessés par des tirs de fusil

VIOLENCES L'Iran est au centre d'un mouvement de protestation depuis cinq jours...

20 Minutes avec AFP

— 

Les incidents en Iran la nuit du Nouvel An.
Les incidents en Iran la nuit du Nouvel An. — Handout / MEHR NEWS / AFP

Un policier iranien a été tué et trois autres ont été blessés par des tirs de fusil à Najafabad (centre), lors de violences liées au mouvement de protestation qui agite l’Iran depuis cinq jours, a rapporté lundi un site internet de la télévision d’Etat.

>> A lire aussi : La photo de cette femme brandissant son voile devient l’un des symboles des manifestations contre le gouvernement en Iran

« Un fauteur de trouble, profitant de la situation, a tiré avec une arme de chasse sur les forces de l’ordre, tuant un policier et blessant trois autres », a rapporté cette source sans donner d’autres détails.

Protestation contre le pouvoir et les difficultés économiques

Pour la quatrième nuit consécutive, les Iraniens sont descendus dimanche soir dans la rue dans plusieurs villes du pays dont la capitale Téhéran pour protester contre le pouvoir et les difficultés économiques — chômage, vie chère et corruption.

>> A lire aussi : Iran : «Les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais» selon Trump

Au moins dix personnes sont mortes dimanche soir lors de manifestations violentes dans une dizaine de villes iraniennes, a indiqué lundi la télévision d’Etat. Le peuple iranien répondra aux « fauteurs de troubles et hors-la-loi », a déclaré le président Hassan Rohani, qualifiant les protestataires de « petite minorité qui lance des slogans allant à l’encontre (…) de la volonté de la nation et insulte les valeurs sacrées et révolutionnaires », selon le site de la présidence.