Catalogne: Mariano Rajoy refuse de rencontrer Carles Puigdemont...

ESPAGNE Après l’élection de jeudi, les indépendantistes disposent, avec 70 sièges sur 135 au Parlement régional, de la majorité absolue…

A.B, M.A

— 

Carles Puigdemont, le dirigeant séparatiste catalan en exil, a salué depuis Bruxelles la victoire des indépendantistes aux élections régionales, le 21 décembre 2017.
Carles Puigdemont, le dirigeant séparatiste catalan en exil, a salué depuis Bruxelles la victoire des indépendantistes aux élections régionales, le 21 décembre 2017. — JOHN THYS / AFP
  • Les indépendantistes catalans conservent leur majorité au Parlement régional.
  • Les trois formations disposent, après le dépouillement de 99,9 % des bulletins, de 70 sièges sur 135, soit la majorité absolue.
  • Pour Carles Puigdemont, le leader des indépendantistes, il s’agit d’un résultat « que personne ne peut discuter ».

22h: C'est la fin de ce live

Ce live se termine ici. Merci de nous avoir suivi et rendez-vous demain sur 20 Minutes pour suivre les développements de la crise catalane. Bonne soirée à vous.

14h30 : Mariano Rajoy refuse de se réunir avec Carles Puigdemont

Interrogé sur la proposition de dialogue lancée par Carles Puigdemont depuis Bruxelles où il s’est exilé, Mariano Rajoy a répondu : « la personne avec laquelle je devrais m’asseoir, c’est celle qui a remporté les élections, Madame (Inès) Arrimadas », la tête de liste du parti anti-indépendance Ciudadanos qui a remporté le plus de sièges au parlement catalan.

13h58 : Berlin appelle au « dialogue » et à la « désescalade »

Le gouvernement allemand a appelé « tous les acteurs en Espagne » au « dialogue » et à la « désescalade ».

« Les députés vont maintenant devoir former un gouvernement. Nous espérons que cela conduira à surmonter les divisions de la société catalane afin d’aboutir à un avenir commun avec la participation toutes les forces politiques d’Espagne », a indiqué lors d’un point presse régulier une porte-parole du gouvernement allemand, Ulrike Demmer.

« Le gouvernement (allemand) est confiant que tous les acteurs en Espagne (…) vont user des nombreuses opportunités de dialogue et de désescalade », a-t-elle ajouté, rappelant que, quel que soit le gouvernement catalan qui sera formé, « il devra agir dans le respect de l’Etat de droit et de la Constitution espagnole ».

13h09 : Puigdemont demande à être entendu par l’UE

Carles Puigdemont a demandé à être entendu par les institutions européennes après la victoire des indépendantistes aux élections en Catalogne.

« Je demande seulement à la Commission européenne ou d’autres institutions d’écouter le peuple catalan, et pas seulement l’Etat espagnol », a-t-il déclaré en exil à Bruxelles.

12h55 : Entre Barcelone et Madrid, les chroniques d’un conflit qui s’éternise

Le scrutin de ce jeudi est le dernier épisode en date d’un long conflit qui opppose Barcelone à Madrid. Donc on vous résume tout ça dans cette vidéo.

 

12h45 : Elections en Catalogne : « C’est une victoire des indépendantistes mais sans indépendance »

Si vous n’avez rien compris au scrutin régional organisé jeudi 21 décembre au cours duquel les indépendantistes ont obtenu 70 sièges sur 135, on vous explique tout par ici.

12h18 : Carles Puigdemont « prêt à rencontrer Mariano Rajoy »

« Je suis prêt à rencontrer Mariano Rajoy dans n'importe quel Etat européen », hors de l'Espagne, a déclaré Carles Puigdemont.

12h15 : « Le gouvernement a été et sera la garantie d’une stabilité », déclare Puigdemont

Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont a déclaré vendredi lors d’une conférence de presse à Bruxelles que « le gouvernement a été et sera la garantie d’une stabilité », estimant que « la recette de Mariano Rajoy a échoué ». « On ne peut pas faire de la politique sans dialogue », a-t-il ajouté.

10h19 : Le président de l’Assemblée de Corse félicite les indépendantistes catalans

Sur Twitter, Jean-Guy Talamoni a adressé ses « félicitations à nos amis catalans » au lendemain de leur victoire. « Felicitazione à i nostri amichi catalani ! En Catalogne comme ailleurs le fait démocratique doit être pris en compte », a-t-il écrit.

 

10h00 : Pour Carles Puigdemont, « la République Catalane a vaincu la monarchie »

« La République Catalane a vaincu la monarchie de [l’article] 155 [de la Constitution]. Maintenant, il faut rectifier, réparer et restaurer. La recette que Rajoy a vendue à l’Europe a échoué. Qu’il en prenne note », a commenté dans la nuit le leader indépendantiste sur Twitter.

 

9h50 : Valls dénonce une « impasse »

L’ancien Premier ministre Manuel Valls a constaté vendredi sur franceinfo une « forme d’impasse » après les élections en Catalogne, appelant pour en sortir au « dialogue » et à l’abandon de l’agenda indépendantiste qui est « mort face à la réalité ».

« Les indépendantistes ont perdu des sièges, des voix, ils dépendent comme pour la législature qui vient de se terminer de quatre sièges d’un parti d’extrême gauche antisystème, anti-marché, anti-Etat, anti-Europe, donc tout cela n’est pas très facile à gouverner », a-t-il dit.

9h48 : La majorité conservée pour les indépendantistes

Les indépendantistes catalans ont conservé jeudi leur majorité au Parlement régional, replongeant l’Espagne dans l’incertitude après la tentative d’indépendance sans lendemain qui avait inquiété l’Europe.

 

9h45 : Bonjour, bienvenue dans ce live.

Les Catalans, qui ont battu avec près de 82 % de votants le record historique de participation dans la région, ont accordé jeudi 47,6 % des voix aux indépendantistes et près de 52 % des suffrages aux partis défendant l’unité de l’Espagne.