VIDEO. La mannequin Lauren Wasser va devoir être à nouveau amputée après un syndrome du choc toxique

SANTE Une jeune Américaine avait raconté en 2015 comme elle avait survécu au syndrome du choc toxique, mais perdu une jambe...

O. G.

— 

Lauren Wasser, mannequin, a dû être amputée d'une jambe à cause d'un syndrome du choc toxique et a annoncé qu'elle allait perdre sa deuxième jambe.
Lauren Wasser, mannequin, a dû être amputée d'une jambe à cause d'un syndrome du choc toxique et a annoncé qu'elle allait perdre sa deuxième jambe. — David Buchan/Shuttersto/SIPA

C’est un cauchemar qui ne s’arrête pas. La mannequin Lauren Wasser avait alerté en 2015 sur les risques du syndrome du choc toxique. Cette mannequin, actrice et activiste américaine n’avait plus sa jambe droite. En cause ? Un simple tampon, resté trop longtemps, selon la mannequin. La jeune femme avait alors fait connaître son histoire qui avait fait le tour de la Toile. Dans l’espoir d’éviter à d’autres femmes de subir le même sort.

>> A lire aussi : Choc toxique lié aux règles, pas de lien avec la composition des tampons

Dans une interview accordée au Washington Post du mercredi 20 décembre, elle dévoile qu’elle traverse encore bien des épreuves : elle va devoir être amputée de sa jambe gauche également. Lors de la première opération, elle avait perdu sa jambe droite infectée et les orteils de sa jambe gauche.

>> A lire aussi : Choc toxique lié aux règles, origine, symptômes et séquelles d’une maladie méconnue et virulente

« C’est ma mission »

« Je pense que c’est ma mission dans la vie et je ne le changerai pour rien au monde », a expliqué avec courage la jeune femme qui espère sensibiliser les femmes sur ce syndrome encore méconnu.

>> A lire aussi : Comment éviter le syndrome du choc toxique causé par les tampons hygiéniques

La mannequin Lauren Wasser va perdre sa deuxième jambe.
La mannequin Lauren Wasser va perdre sa deuxième jambe. - SIPA