Monde

« Etre un modèle pour les femmes arabes »

Lihadh Al-Gazali

Lihadh Al-Gazali

Chercheuse irakienne.

Première chercheuse du Golfe à remporter le prix L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science, qu'avez-vous ressenti en le recevant ?

C'est la première fois que j'obtiens un tel prix et j'en suis fière. Je suis heureuse parce que les jeunes femmes arabes pourront me considérer comme un modèle féminin auquel elles pourront s'identifier. Je pense surtout aux chercheuses dans le monde arabe qui aspirent à devenir scientifiques et qui sont généralement exclues du réseau, dominé par les hommes. Le prix démontre aussi que les femmes qui restent sous-représentées peuvent atteindre des postes de responsabilité.

Pionnière de la recherche génétique dans le monde arabe, en quoi consistent les recherches que vous menez en génétique clinique ?

J'ai établi aux Emirats arabes unies [EAU] un service de génétique clinique couvrant l'ensemble de la population des EAU et qui offre des consultations, une éducation et un soutien aux familles touchées par des maladies génétiques. Mes recherches portent sur l'identification et la limitation des troubles et syndromes génétiques qui sont prévalents dans les populations arabes. Ces troubles s'expliquent par les mariages entre des membres d'une même famille, fréquents dans certains pays arabes.