20 Minutes : Actualités et infos en direct
SANTE«Fœtus», «transgenre»... Trump interdit l'usage de certains mots

«Fœtus», «transgenre»… Donald Trump interdit à l’agence de santé d’utiliser certains mots

SANTEDe nombreux scientifiques ainsi que des associations LGBT ont vivement réagi sur Twitter...
Le président américain Donald Trump.
Le président américain Donald Trump. - SAUL LOEB
Hakima Bounemoura

H. B.

La liste est composée de sept mots. L’Agence de santé américaine qui regroupe les centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) a reçu jeudi une liste de mots ou expressions qu’il sera désormais interdit d’utiliser dans les documents officiels dans le cadre de l’élaboration du budget pour 2019.

« Fœtus », « transgenre », « diversité », « vulnérable », « prestation sociale », « fondé sur des données concrètes » et « fondé sur la science » sont dorénavant bannis par l'administration Trump, a révélé ce vendredi le Washington Post.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Une autre agence aurait reçu pour instruction d’écrire « Obamacare » et non pas « Affordable Care Act » pour désigner la réforme instaurée par l’ancien président Barack Obama pour généraliser l’assurance maladie.

Des scientifiques montent au créneau

De nombreux scientifiques ainsi que des associations LGBTQ ont vivement réagi sur Twitter. L’association de défense des droits de l’homme Human Rights Campaign a quant à elle dénoncé un « acte méprisable de l’administration Trump-Pence » pour « tenter d’effacer les personnes LGBTQ du vocabulaire des CDC et des programmes décisifs qui servent la communauté ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le département de la santé (HHS) aurait démenti ces affirmations. « Nous allons continuer à recourir aux meilleurs éléments scientifiques disponibles pour améliorer la santé de tous les Américains », a réagi dans un communiqué un porte-parole du département fédéral.

Sujets liés