Terrorisme: La Suisse expulse vers la France un djihadiste présumé

ENQUÊTE Le Franco-Tunisien est soupçonné de liens avec une organisation terroriste..

B.C. avec AFP

— 

La mosquée de Genève a licencié quatre de ses employés fichés S (sûreté de l'Etat) en France, dont deux imams et un agent de sécurité.
La mosquée de Genève a licencié quatre de ses employés fichés S (sûreté de l'Etat) en France, dont deux imams et un agent de sécurité. — FABRICE COFFRINI

Un Franco-Tunisien, soupçonné de liens avec une organisation terroriste, a été expulsé cette semaine de la Suisse vers la France, a-t-on appris samedi de source policière et auprès de médias suisses.

La police fédérale suisse a confirmé la « décision d’expulsion d’une personne à l’encontre de laquelle une procédure pénale pour participation et/ou soutien à une organisation terroriste est en cours ».

>> A lire aussi : La mosquée de Genève licencie quatre Français fichés S, dont deux imams

« En cas de danger pour la sécurité intérieure et extérieure de la Suisse », la police peut « ordonner l’expulsion de cette personne, selon l’article 68 de la Loi sur les étrangers ». Il est toutefois rare que la Suisse expulse une personne faisant l’objet d’une enquête sur son territoire.

Tentative de voyage en Syrie

Selon des médias suisses, la personne expulsée est un Franco-Tunisien d’une quarantaine d’années qui travaillait en tant que chauffeur de taxi avant d’être arrêté à Genève en juin dernier.

Il aurait tenté de voyager en Syrie avec sa famille et aurait aidé à recruter d’autres personnes pour qu’elles rejoignent les rangs djihadistes dans ce pays.

La personne a été expulsée mercredi vers la France, où elle fait aussi l’objet d’une procédure pénale à l’initiative du Parquet antiterroriste de Paris, d'après le quotidien La Tribune de Genève.