Irak: 38 djihadistes exécutés par pendaison, Amnesty dénonce des «procès hâtifs»

TERRORISME Il s’agit du plus grand nombre d’exécutions en Irak depuis fin septembre…

20 Minutes avec agences

— 

Des djihadistes de nationalité irakienne ont été exécutés par pendaison.
Des djihadistes de nationalité irakienne ont été exécutés par pendaison. — Uncredited/AP/SIPA

Trente-huit djihadistes condamnés à mort pour « terrorisme » ont été exécutés par pendaison jeudi dans la prison de Nassiriya, au sud de l'Irak.

« L’administration pénitentiaire a exécuté jeudi en présence du ministre de la Justice Haïdar al-Zameli (…) 38 condamnés à mort appartenant à al-Qaïda et Daesh (EI) accusés d’avoir mené des activités terroristes », a ainsi déclaré Dakhel Kazem, directeur adjoint de la Commission de sécurité au Conseil provincial.

« Des exécutions de masse »

Ces exécutions ont eu lieu après confirmation du verdict et sur décision du Conseil présidentiel, qui doit donner son aval, a indiqué pour sa part un communiqué du ministère de la Justice. Tous les condamnés étaient Irakiens et l’un d’eux possédait aussi la nationalité suédoise.

>> A lire aussi : Irak: Une vidéo montre l'exécution d'un prisonnier par les forces irakiennes à Mossoul

Le 25 septembre dernier, 42 personnes avaient déjà subi cette sentence dans la même prison. Amnesty International a dénoncé de son côté des « exécutions de masse ». « Les personnes ayant commis des attaques meurtrières contre la population civile doivent être jugées mais les exécutions ne sont pas une réponse », a souligné Lynn Maalouf, directrice Moyen-Orient de l’ONG, signalant « des procès hâtifs et entachés de défauts ».