Clinton tombe dans le Mississippi et dérape

Armelle Le Goff (Avec AFP) - ©2008 20 minutes

— 

Ce n'est pas la guerre mais cela y ressemble. Entre le camp de Barack Obama et celui d'Hillary Clinton, on est à couteau tiré. D'ailleurs, depuis quelques jours, les démocrates s'inquiètent des conséquences que pourrait avoir sur le parti le combat pour l'investiture que se livrent les deux candidats à la présidentielle. Dans ce contexte, les déclarations aux relents racistes d'une alliée d'Hillary Clinton ne risquent pas d'apaiser les tensions. « Si Obama était un homme blanc, il ne serait pas là où il est maintenant (...) et s'il était une femme (quelle que soit sa race) il ne serait pas là où il est, il se trouve qu'il a beaucoup de chance d'être qui il est », a déclaré Géraldine Ferraro, qui appartient à l'équipe Clinton, à un journal californien. Après les observations du mari - Bill Clinton ayant eu la bonne idée de faire, il y a quelques mois, le même genre de remarques ou quasi -, cela commence à faire beaucoup. D'autant que cela ne porte pas chance à la candidate. Mardi, Barack Obama a remporté le Mississippi. Le sénateur de l'Illinois compte désormais 29 victoires contre 15 pour Hillary Clinton. Ça rame dur pour la sénatrice et ça laisse une longueur d'avance au sénateur.