Les tigres perdent de plus en plus du poil de la bête

Parvati de Lataillade - ©2008 20 minutes

— 

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a annoncé hier que la diminution du nombre de tigres dans le monde devenait alarmante. En 2003, ils étaient environ 6 000, contre 3 500 aujourd'hui. Soit un déclin de 60 % en une période de seulement cinq ans. C'est en Inde, selon Bivash Pandav, le spécialiste de ces mammifères au WWF, que les tigres restent les plus nombreux : 1 400 à peu près.

Plusieurs raisons expliquent la diminution de l'espèce, et plus particulièrement du tigre de Sumatra. Les activités humaines sont les principales causes de cette extinction progressive : le braconnage fait des ravages - les félins sont très recherchés pour leurs fourrures, leurs dents et leurs griffes, surtout en Asie du Sud-Est, où la médecine traditionnelle en fait grand usage. Les hommes détruisent aussi l'habitat des fauves. De plus, ils chassent les proies de ces carnivores, qui n'ont, de ce fait, plus de nourriture à leur disposition. Mais, d'après Bivash Pandav, il reste encore un espoir d'assurer la survie des félins, car ils sont dotés d'une forte capacité de résistance et se reproduisent encore de façon prolifique.