Proche-Orient: De nouveaux heurts, un garde israélien poignardé par un Palestinien

CONFLIT ISRAELO-PALESTINIEN Manifestations, heurts… Les tensions restent vives entre Israéliens et Palestiniens…

H. B. avec AFP

— 

Un manifestant palestinien lors de heurts avec les troupes israéliennes, à Ramallah, le 9 décembre 2017.
Un manifestant palestinien lors de heurts avec les troupes israéliennes, à Ramallah, le 9 décembre 2017. — Nasser Nasser/AP/SIPA

Nouvelle journée sous tension au Proche-Orient. Un Palestinien a poignardé et sérieusement blessé ce dimanche un garde de sécurité israélien à Jérusalem, a annoncé la police qui a qualifié cette attaque de « terroriste ».

L’attaque est survenue dans la principale gare routière de la ville, sur fond de vives tensions créées par la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. Selon le porte-parole de la police Micky Rosenfeld, l’assaillant a été arrêté. Selon des sources médicales, le garde âgé de 25 ans a été évacué à l’hôpital avec des blessures sur « le haut du corps ». L’assaillant originaire de Cisjordanie occupée et âgé de 24 ans souffre, lui, de blessures à la tête, a-t-on ajouté sans autres précisions.

Depuis jeudi, quatre Palestiniens tués dans la bande de Gaza

Pour le quatrième jour consécutif, des milliers de personnes ont manifesté au Moyen-Orient et à l’étranger pour protester contre la décision controversée du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, un geste en rupture avec des décennies de diplomatie américaine et internationale.

>> A lire aussi : Deux Palestiniens tués dans des raids israéliens, nouveaux heurts

Depuis jeudi, quatre Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza, deux lors de heurts avec des soldats et deux membres du mouvement islamiste Hamas dans des raids aériens israéliens en riposte à des tirs de roquettes à partir de l’enclave palestinienne.