Démission de l'élu américain qui voulait ses collaboratrices comme mères porteuses

ETATS-UNIS Il semble que Trent Franks n'avait pas vraiment en tête une fécondation in vitro...

P.B.

— 

L'élu républicain Trent Franks a démissionné le 9 décembre 2017 pour des comportements sexuels déplacés.
L'élu républicain Trent Franks a démissionné le 9 décembre 2017 pour des comportements sexuels déplacés. — Cliff Owen/AP/SIPA

Non, on n'est pas dans la série The Handmaid's Tale. Mais l'élu républicain américain Trent Franks a brusquement démissionné de son poste de représentant au Congrès vendredi. Selon Politico et le New York Times, il a proposé avec insistance à deux collaboratrices de devenir mères porteuses pour son couple, offrant notamment 5 millions de dollar à l'une d'entre elles. Surtout, sa proposition était apparemment ambiguë sur le mode de fécondation.

Une enquête de la commission d'éthique de la Chambre des représentants était en cours. Trent Franks, un élu ultra-conservateur, avait d'abord indiqué qu'il quitterait son poste en janvier mais a finalement démissionné vendredi, officiellement pour s'occuper de sa femme hospitalisée.

Selon le New York Times, les deux collaboratrices ont cru que l'élu suggérait d'avoir des relations sexuelles et pas d'avoir recours à une insémination artificielle. Le patron des républicains à la Chambre, Paul Ryan, avait recommandé à Franks de démissionner, jugeant le témoignage des deux femmes «crédible».