Etats-Unis: L'ex-médecin des gymnastes condamné à 60 ans de prison pour pédopornographie

JUSTICE 125 gymnastes américains accusent l’ex-médecin d’agressions sexuelles. L'homme se serait livré à des attouchements en prétextant procéder à des massages thérapeutiques…

20 Minutes avec agences

— 

Larry Nassar, l'ex-médecin des gymnastes américains, a été condamné à 60 ans de prison.
Larry Nassar, l'ex-médecin des gymnastes américains, a été condamné à 60 ans de prison. — Paul Sancya/AP/SIPA

Le tribunal fédéral de Grand Rapids (Etats-Unis) a condamné ce jeudi Larry Nassar, ancien médecin de l’équipe américaine de gymnastique, à 60 années d’emprisonnement pour « détention de matériel pédopornographiques ».

Les enquêteurs avaient retrouvé plus de 37.000 images et vidéos de cette nature dans les disques durs de l’homme marié et père de trois filles. L'homme avait plaidé coupable de trois chefs d’inculpation.

>> A lire aussi : La gymnaste McKayla Maroney dit avoir été victime d'abus sexuels à 13 ans

Plus de 125 athlètes l’accusent d’abus sexuels

Mais ce dossier n’était qu’un volet de l’affaire, qui a vu par ailleurs au moins 125 jeunes athlètes accuser le médecin d’agressions sexuelles. Deux cours de justice de l’État du Michigan (Etats-Unis) doivent rendre en janvier leur décision dans ces autres procédures. Larry Nassar risque la prison à perpétuité après avoir plaidé coupable pour dix chefs d’inculpation.

Parmi les sportives accusant celui qui a travaillé pour la fédération américaine de gymnastique de 1996 à 2015 figurent notamment Aly Raisman, McKayla Maroney et Gabby Douglas, médaillées d’or aux Jeux olympiques de Londres (Royaume-Uni) en 2012. Les agressions ont eu lieu entre 1998 et 2015 et visaient des jeunes filles de moins de 15 ans. Sous prétexte de prodiguer des massages thérapeutiques, l’accusé se livrait à des attouchements sur ses victimes.

>> A lire aussi : VIDEO. Mark Salling plaide coupable pour détention d’images pédopornographiques

« Ceux qui ont détourné le regard doivent aussi rendre des comptes »

Ces dernières ont été nombreuses à révéler publiquement les agressions après les révélations d’abus sexuels déclenchés par l'affaire Weinstein​. Mais les premières accusations ont été rendues publiques dès la fin de l’année 2016. Les gymnastes ont expliqué que la peur de voir se briser leurs rêves olympiques avait pu empêcher les victimes de s’exprimer.

Aly Raisman, six fois médaillée olympique, a également mis en cause l’Université du Michigan, où Larry Nassar exerçait depuis 1997, le comité national olympique et la fédération américaine. « Ceux qui ont détourné le regard doivent aussi rendre des comptes », estime l’athlète. En mars dernier, Steve Penny, le président de la fédération nationale de gymnastique, avait démissionné.