Laponie: Enquête sur plus de 150 cas d'agressions sexuelles dans un village de 2.000 habitants

ENQUETE La police a identifié 82 victimes présumées…

20 Minutes avec AFP

— 

Le centre d'activités principal de la commune de Tysfjord en Laponie le 27 novembre 2017.
Le centre d'activités principal de la commune de Tysfjord en Laponie le 27 novembre 2017. — Tore MEEK

Tysfjord, une petite commune de Laponie norvégienne, est secouée depuis ce mardi par des révélations sur de nombreuses agressions sexuelles massives, survenues depuis plusieurs décennies.

>> A lire aussi : Violences faites aux femmes : « Norvégiens comme migrants ont un rôle à jouer»

Au terme d’un an et demi d’enquête, la police a annoncé avoir mis au jour plus de 150 cas d’agressions sexuelles commises, y compris sur de très jeunes enfants, dans cette commune de moins de 2.000 habitants nichée au-dessus du cercle polaire arctique.

Agresseurs et victimes appartiennent majoritairement à la communauté Sami

L’affaire a provoqué une onde de choc dans le royaume nordique par son ampleur mais aussi parce qu’elle révèle le fossé entre la société norvégienne et les Samis (on disait autrefois Lapons), peuple indigène auquel appartiennent la plupart des victimes et des agresseurs.

Une enquête avait été ouverte après la publication en juin 2016 dans le journal Verdens Gang (VG) de témoignages de 11 femmes et hommes disant avoir été sexuellement agressés sur ces terres vastes et reculées où l’on vit encore largement de l’élevage de rennes et de la pêche.

Les faits les plus anciens remontent à 1953

Dans un rapport publié ce mardi, la police assure avoir exhumé 151 cas d’agressions sexuelles, parmi lesquelles 43 viols. Une grosse centaine d’entre elles ont été classées, le plus souvent pour cause de prescription, certains faits remontant à 1953.

Les enquêteurs ont identifié 82 victimes, âgées de 4 à 75 ans, et 92 suspects dont trois femmes, certains tombant dans les deux catégories. Environ 70 % appartenaient à la communauté samie et un bon nombre étaient aussi membres du laestadianisme, une branche conservatrice du protestantisme.