Etats-Unis: Le FBI a reçu plus de 200.000 demandes de vérifications d'armes pour le «Black Friday»

FUSILS Les armes à feu n’échappent pas à la frénésie d’achat…

D. D.
— 
Comme chaque année, les ventes d'armes pendant le « black friday » sont en hausse.
Comme chaque année, les ventes d'armes pendant le « black friday » sont en hausse. — George Frey afp.com

A l’occasion du « Black Friday » qui a eu lieu vendredi, le FBI a reçu une quantité sans précédent de vérifications d’antécédents judiciaires pour les armes à feu. Selon les chiffres publiés par le FBI, il y a eu cette année 203.086 demandes de vérification des antécédents.

>> A lire aussi : «Black Friday»: Le patron d'Amazon a gagné deux milliards d'euros en une journée

Il s’agit d’un nouveau record de ventes d’armes sur un seul jour, comparé aux 185.713 de 2016 et aux 185.345 de 2015. Et puisque plusieurs armes à feu peuvent être achetées en une seule transaction, le total des demandes de vérifications reçues ce vendredi est probablement inférieur au nombre d’armes à feu réellement achetées.

Un système de vérifications obsolète

Les vérifications des antécédents sont effectuées par le FBI lorsqu’une arme à feu est achetée auprès d’un concessionnaire sous licence fédérale. La vérification est effectuée par le système national de vérification des antécédents judiciaires criminels (NICS).

Elles prennent notamment en compte les arrestations mais le dossier manque souvent de détails importants. Par exemple, difficile de savoir si une arrestation a abouti à une condamnation. Le personnel du FBI travaillant sur le système de vérification tente de combler ces lacunes importantes.