Mali: Trois Casques bleus et un soldat malien tués dans le nord-est du pays

DECES Plusieurs Casques bleus ont également été blessés, dont un très grièvement…

20 Minutes avec AFP

— 

Des Casques bleus de l'ONU le 4 février 2016 à Tombouctou (Mali)
Des Casques bleus de l'ONU le 4 février 2016 à Tombouctou (Mali) — SÉBASTIEN RIEUSSEC AFP

Au moins trois Casques bleus de l’ONU et un militaire malien ont été tués ce vendredi dans une attaque dans le nord-est du pays, a annoncé dans un communiqué la Mission des Nations unies au Mali ( Minusma).

« Ce matin, un détachement de la force de la Minusma a repoussé une attaque lors d’une opération coordonnée avec les FAMAS (forces armées maliennes) dans la région de Ménaka », selon le texte, faisant état d’un « bilan provisoire » de trois Casques bleus tués, plusieurs blessés, dont certains dans un état critique, ainsi que d’un militaire malien tué. On ignore pour l’heure de quelle nationalité sont ces trois Casques bleus.

>> A lire aussi : Attaque contre l'ONU au Mali: Quatre assaillants et un militaire tués, l'assaut est terminé

Déployée depuis juillet 2013, la Minusma est la mission de maintien de la paix de l’ONU la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie (1993-1995), avec plus de 80 Casques bleus tués en opération.
Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda à la faveur de la déroute de l’armée face à la rébellion à dominante touareg, d’abord alliée à ces groupes qui l’ont ensuite évincée.