Pour la première fois, Daesh n'a rien publié en ligne pendant plus de vingt-quatre heures

TERRORISME Il s’agit d’un silence « sans précédent » selon Charlie Winter, chercheur au Centre international d’études sur la radicalisation et la violence politique…

20 Minutes avec AFP

— 

Un logo de l'organisation Etat islamique en Irak. (Illustration)
Un logo de l'organisation Etat islamique en Irak. (Illustration) — AHMAD AL-RUBAYE / AFP

Les publications de Daesh sur les chaînes de propagande en ligne ont mystérieusement été interrompues pendant plus de vingt-quatre heures entre ce mercredi et ce jeudi, un silence « sans précédent » selon un expert.

>> A lire aussi : «Daesh a les moyens humains et financiers de créer son propre réseau social»

L’organisation terroriste, qui utilise notamment la messagerie cryptée Telegram pour diffuser des informations quotidiennes sur ses opérations militaires et revendiquer des attaques, n’a rien publié entre mercredi 9 heures et jeudi 10 heures GMT.

Une dizaine de messages chaque jour

« Le ralentissement dans la production des médias de Daesh a été particulièrement important ces dernières semaines », a affirmé Charlie Winter, chercheur au Centre international d’études sur la radicalisation et la violence politique. « Mais jamais une période de vingt-quatre heures ne s’était écoulée dans un silence complet », a-t-il poursuivi.

Les chaînes Telegram de Daesh publient généralement plus d’une dizaine de messages par jour, allant d’enregistrements audio en plusieurs langues sur des « exploits » militaires à des photos de la vie quotidienne de civils vivant dans le « califat » autoproclamé par les djihadistes. Mercredi, toutefois, le groupe a uniquement été actif en ligne pendant trente minutes, passant outre son « émission quotidienne ».

Les membres de Daesh actifs dans la propagande du groupe prix pour cible

Toutes les publications ont ensuite été interrompues jusqu’à ce jeudi, puis ont repris avec un enregistrement audio de quatre minutes sur des opérations militaires en Syrie et en Irak, uniquement en arabe. Daesh a perdu la quasi-totalité des territoires qu’il avait conquis en 2014 à la fois en Irak et en Syrie. Il ne tient plus que quelques poches dans le désert, à cheval entre les deux pays.

>> A lire aussi : Le chef de Daesh est-il en train de perdre le contrôle de ses troupes?

Selon Winter, la coalition internationale antidjihadiste dirigée par les Etats-Unis prend spécifiquement pour cible les membres de l’organisation de l’Etat islamique actifs dans la propagande du groupe, ce qui pourrait en partie expliquer la chute de l’activité médiatique.