Chine: Des lycéennes travailleraient onze heures par jour pour produire l’iPhone X

POLEMIQUE Les jeunes filles parlent de longues journées de travail effectuées contre leur gré dans une usine d’un fournisseur d’Apple…

20 Minutes avec agence

— 

Des lycéennes accusent d'avoir été exploitées 11 heures par jour pour produire l'Iphone X dans une usine de Foxconn en Chine (illustration).
Des lycéennes accusent d'avoir été exploitées 11 heures par jour pour produire l'Iphone X dans une usine de Foxconn en Chine (illustration). — B.YIP/REUTERS

Six lycéennes de l’Urban Rail Transit School de Zhangzhou (Chine) affirment que leur établissement les a obligées à travailler dans une usine de la ville pour fabriquer des composants du dernier iPhone X d’Apple.

>> A lire aussi : On a passé VII jours avec l’iPhone X: Reçu V sur V?

Les jeunes filles âgées de 17 à 19 ans évoquent des journées de travail de onze heures passées contre leur gré dans l’unité de production de Foxconn, l’un des fournisseurs de la marque à la pomme.

« L’école nous force à travailler »

En tout, près de 3.000 lycéennes seraient concernées, révèle un article du Financial Times relayé par Slate. Leur école leur aurait présenté cette période de trois mois de travail à l’usine comme une mission nécessaire pour obtenir leur diplôme.

Mais pour Yang, 18 ans, trop effrayée pour donner son nom complet, la réalité est bien différente. « Les tâches que l’on effectue n’ont rien à voir avec nos études. (…) L’école nous force à travailler ».

>> A lire aussi : Conditions de travail en Chine: Apple accusé de ne pas tenir ses promesses

Un travail volontaire selon Apple

Foxconn et Apple contestent et expliquent avoir eu la confirmation que « les étudiantes ont travaillé volontairement, ont reçu des compensations et des bénéfices ». Les deux sociétés nuancent toutefois : « Il est vrai qu’elles n’auraient pas dû avoir à travailler plus que la durée légale. » Cette dernière a en effet été fixée à quarante heures par semaine.

Reste qu’une des lycéennes lanceuses d’alerte assure avoir dû assembler jusqu’à 1.200 caméras d’iPhone X par jour. Le tout dans un contexte où la production du dernier-né d’Apple connaissait des retards qui avaient finalement poussé le géant américain à retarder la sortie du smartphone haut de gamme. Il n’est d’ailleurs pas rare, selon un salarié de Foxconn, que l’usine fasse appel à de la main-d’œuvre étudiante temporaire.