Génocide de Srebrenica: Condamné à la perpétuité, Ratko Mladic va faire appel

BOUCHER DES BALKANS L’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie était jugé au tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY)…

20 Minutes avec AFP

— 

Capture d'écran de l'ex-chef des forces armées serbes Ratko Mladic le 9 juillet 2012 à la Haye
Capture d'écran de l'ex-chef des forces armées serbes Ratko Mladic le 9 juillet 2012 à la Haye — Courtesy of the Icty

Le verdict est tombé. Surnommé le « boucher des Balkans », Ratko Mladic, dernier accusé jugé en première instance par le tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), a été condamné ce mercredi à la perpétuité.

Plus de vingt ans après la guerre (1992-1995) qui a fait plus de 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés, l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, 74 ans, a été reconnu coupable de « génocide », de « crimes de guerre » et de « crimes contre l’humanité ».

Peu après le verdict, le fils de Ratko Mladic a indiqué que son père fera appel de sa condamnation à perpétuité.

Massacre de près de 8.000 hommes et garçons musulmans à Srebrenica

L’accusation avait requis la perpétuité, la peine « que Ratko Mladic mérite sur la base des preuves présentées et compte tenu du haut niveau de responsabilité ». La défense, en revanche, avait demandé son acquittement : l’ancien chef militaire n’a jamais concédé une once de culpabilité, même s’il s’est dit « désolé pour chaque innocent tué dans tous les camps, dans toutes les communautés ethniques de l’ex-Yougoslavie ».

>> A lire aussi : 40 ans de prison pour Karadzic coupable de génocide

Ratko Mladic a été inculpé le 25 juillet 1995, quelques jours après le massacre de près de 8.000 hommes et garçons musulmans à Srebrenica (nord-est de la Bosnie) pour lequel il est accusé de génocide. Lui sont également reprochés l’enlèvement d’employés des Nations unies et le siège de Sarajevo, long de quarant-quatre mois, au cours desquels 10.000 personnes ont été tuées, des civils pour la plupart.