Un avion militaire américain s'abîme en mer des Philippines avec onze personnes à bord

CRASH Trois personnes sont toujours portées disparues…

20 Minutes avec AFP

— 

Un chasseur américain s'apprête à décoller du porte-avion USS Harry S. Truman en Méditerranée orientale, le 7 juin 2016
Un chasseur américain s'apprête à décoller du porte-avion USS Harry S. Truman en Méditerranée orientale, le 7 juin 2016 — Angus MACKINNON AFP

Un avion militaire américain transportant onze personnes s’est abîmé en mer des Philippines alors qu’il devait rejoindre un porte-avions américain, a annoncé ce mercredi la marine américaine. 

D’après le ministère japonais de la Défense, les huit personnes qui étaient à bord de l’avion ont été secourues par des équipes de secours américano-japonaises. Des recherches maritimes et aériennes menées par l'US Navy et les Forces japonaises d'autodéfense se poursuivaient ce mercredi soir pour tenter de retrouver les trois personnes manquant à l'appel. Selon un communiqué de l’US Navy, « un avion de la marine américaine transportant onze passagers et membres d’équipage s’est écrasé dans l’océan au sud-est d’Okinawa », archipel du sud du Japon.

Les causes de l’accident encore inconnues

« Des opérations de sauvetage des personnels sont en cours et leur état de santé sera évalué par l’équipe médicale de l’USS Ronald Reagan », le porte-avions américain vers lequel l’appareil se dirigeait, selon le communiqué. « Les causes de l’accident ne sont pas connues pour le moment », ajoute l’US Navy.

« Nous avons reçu un rapport initial de l’armée américaine indiquant qu’une panne de moteur pourrait être la cause » de l’accident, a déclaré aux médias le ministre japonais de la Défense, Itsunori Onodera.

>> A lire aussi : Des manœuvres navales à tirs réels en réaction à Pyongyang

Cet accident intervient alors que d’importantes manœuvres aéronavales américano-japonaises se déroulent depuis jeudi dernier près d’Okinawa, impliquant 14.000 militaires américains et le porte-avion USS Ronald Reagan notamment.