Zimbabwe: Mugabe va-t-il être lâché par son parti?

ELECTIONS Le parti au pouvoir au Zimbabwe, la Zanu-PF, se réunira dimanche...

B.Ch. avec AFP

— 

Un manifestant souhaitant le départ de Robert Mugabe du pouvoir au Zimbabwe (le 18 novembre 2017 à Harare)
Un manifestant souhaitant le départ de Robert Mugabe du pouvoir au Zimbabwe (le 18 novembre 2017 à Harare) — Ben Curtis/AP/SIPA

« Il y a une réunion du comité central dimanche pour endosser les résolutions prises vendredi par les provinces ». Un député de la Zanu-PF, qui a requis l’anonymat, a annoncé que le parti au pouvoir au Zimbabwe, la Zanu-PF, se réunira dimanche pour discuter du départ du président Robert Mugabe, assigné à résidence par l’armée.

>> A lire aussi : Zimbabwe : « Ce n’est pas un coup d'Etat contre Robert Mugabe mais plutôt contre la Première dame »

Il faisait référence à l’appel lancé parl’écrasante majorité des sections régionales de la Zanu-PF de voir Robert Mugabe démissionner de son poste de chef de l’Etat. Un haut responsable du parti a confirmé la réunion de dimanche « pour endosser les décisions des neuf provinces. Nous le rappelons en tant que président et premier secrétaire du parti. »

Mugabe déjà lâché par l’armée

Depuis son arrivée au pouvoir en 1980, la fin de Robert Mugabe n’a jamais semblé aussi inéluctable. Aujourd’hui âgé de 93 ans, il ne s’est jamais retrouvé dans une position politique aussi délicate.

L’armée, son alliée traditionnelle, a pris le contrôle du pays dans la nuit de mardi à mercredi et l’a assigné à résidence. Les anciens combattants, acteurs incontournables de la scène politique zimbabwéenne, l’ont lâché. Et samedi des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans le pays, avec le blanc-seing des militaires, pour réclamer son départ.