Clinton éclipse Obama

Sandrine Cochard

— 

Mme Clinton avait provoqué la surprise durant la dernière réplique du 19e débat organisé entre les candidats démocrates depuis moins d'un an, en semblant évoquer sa vie d'après la campagne.
Mme Clinton avait provoqué la surprise durant la dernière réplique du 19e débat organisé entre les candidats démocrates depuis moins d'un an, en semblant évoquer sa vie d'après la campagne. — Ben Sklar AFP/Getty Images

Mercredi, Hillary Clinton saura si elle est encore dans la course à l'investiture démocrate. Avec un impératif pour la sénatrice de New York: gagner les deux états du Texas et de l’Ohio sous peine d’être sérieusement handicapée pour la suite.

>> Suivez les primaires sur notre blog USA 2008

Le scrutin sonne donc comme un test d’abord pour Hillary Clinton, alors que Barack Obama, galvanisé par ses 11 victoires successives, semble épargné par la pression. Un «Jour-J pour Clinton», selon le «Financial Times». Et pour faire fi de toute pression, Hillary Clinton affiche une décontraction bien loin de son style plutôt austère (voir la vidéo de CNN) . De même, Jack Nicholson fait campagne pour la sénatrice dans une vidéo où il reprend ses plus grands rôles.



Une ««coolitude» à laquelle elle s’était déjà essayée, début février, en jouant à l’hôtesse de l’air lors d’une conférence dans un avion bondé de journalistes.

De son côté, le sénateur de l'Illinois peut compter sur le soutient du chanteur Wil.I.am.qui, le temps d'une chanson d soutien à Obama, a enrôlé plusieurs célébrités outre-Atlantique.



«Face-à-face clé»

«Obama, Clinton dans un face-à-face clé» titre le «Washington Post». Avec une question: Hillary Clinton peut-elle mettre un terme aux 11 victoires consécutives de son rival? La candidate semble avoir adopté la méthode Coué: «C’était juste des tours de chauffe», aurait affirmé la sénatrice lors d’une conférence en Ohio, en référence à ces précédents scrutins. Et la bataille n’est pas finie pour celle qui, pour les femmes, est «bien plus qu’une candidate». «Les conseillers de Clinton ont continué de semer le doute sur Obama, s’interrogeant sur sa politique économique et commerciale, souligne le journal. Clinton a prédit la victoire et insisté sur son retour prochain.»

Le «New York Times», qui soutient officiellement Hillary Clinton, parle de «clash avant des primaires capitales». Une bataille qui se joue, d’après le journal, «sur la sécurité nationale et le commerce dans une confrontation de dernière minute, lundi, alors qu’Hillary Clinton a accusé Barack Obama de tromperies et que de nouvelles preuves de discorde sont apparus dans son propre camp.»

Un scrutin, deux enjeux

Mais de quoi dépend la clé du scrutin? Pour le «Los Angeles Times», la victoire n’est pas acquise, ni pour Hillary Clinton, ni pour Barack Obama, mais dépend de la géographie des Etats, notamment celui de l’Ohio. «Clinton a le soutien du nouveau gouverneur Ted Strickland, qui représente la région des Appalaches au Congrès. Obama a le soutient des maires des trois plus grandes villes (de l’Ohio), Columbus, Cleveland and Cincinnati, explique le journal. Comme la Californie, l’orientation politique de l’Ohio change avec sa géographie.»

Et si ce nouveau scrutin ne permettait pas à Hillary Clinton ou Barack Obama de se démarquer clairement de son rival? Toujours selon le «LA Times», «des analystes politiques affirment que si aucun des deux candidats l’emporte largement au Texas et dans l’Ohio, la bataille pourrait continuer le 22 avril, lors des primaires de Pennsylvanie, où même plus tard.» Rien n’est donc joué.