Israël pourrait continuer ses opérations dans la bande de Gaza

PROCHE-ORIENT C'est l'avertissement d'Ehud Olmert…

Avec agence

— 

L'armée israélienne a mis fin lundi à une opération dans la bande de Gaza qui a fait des dizaines de morts en deux jours, provoqué d'importants dégâts et porté un coup au fragile processus de paix avec les Palestiniens.
L'armée israélienne a mis fin lundi à une opération dans la bande de Gaza qui a fait des dizaines de morts en deux jours, provoqué d'importants dégâts et porté un coup au fragile processus de paix avec les Palestiniens. — David Buimovitch AFP

N'était-ce qu'un premier avertissement? Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a affirmé lundi que l'armée allait continuer ses opérations contre le Hamas dans la bande de Gaza. «Nous sommes toujours au coeur de la bataille et il ne s'agit pas d'une frappe ponctuelle», a-t-il déclaré devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense du parlement.

Le Premier ministre a ajouté: «ce qui s'est passé ces derniers jours n'est pas un incident isolé.» «Tout est possible», a-t-il souligné évoquant d'éventuels «raids aériens, incursions terrestres, et opérations de commandos.» «Le Hamas doit encore s'attendre à subir ce que nous allons faire et avec quelle ampleur.»

«Une réduction radicale des tirs de roquettes»

Il a réaffirmé que l'objectif des opérations israéliennes était «une réduction radicale des tirs de roquettes, un affaiblissement du régime du Hamas au point qu'il sera incapable de contrôler la bande de Gaza». Selon le Premier ministre israélien, un tel résultat ne pourra être atteint que par une campagne «systématique mettant en oeuvre une gamme élargie de moyens» sur le terrain. «Nous ne sommes pas disposés à faire preuve de la moindre tolérance, point barre. Et nous riposterons», a-t-il averti par aillleurs devant les élus de sa formation centriste Kadima, au Parlement.

Par ailleurs, il s'est prononcé pour une reprise des négociations avec l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, estimant que faute d'une perspective de paix «il n'y aura pas moyen d'empêcher que la Cisjordanie se transforme en un nouveau Gaza».