« Hiver chaud » sème la mort à Gaza

F.V. (avec AFP) - ©2008 20 minutes

— 

La relance du processus de paix au Proche-Orient semble plus loin que jamais. Israël a lancé samedi, l'opération « Hiver chaud », une vaste offensive dans la bande de Gaza en riposte à des tirs de roquettes, suscitant l'inquiétude de la communauté internationale. Au moins soixante-dix Palestiniens ont été tués en deux jours. C'est l'incursion terrestre la plus meurtrière depuis 2000 dans le territoire palestinien.

Malgré cela, l'Etat hébreu a soutenu qu'il voulait « poursuivre les négociations de paix ». Le porte-parole du président palestinien, Mahmoud Abbas, a répliqué que « les négociations sont suspendues comme tous les contacts à tous les niveaux car ils n'ont aucun sens au regard de l'agression israélienne ».

Des appareils de l'armée de l'air israélienne ont détruit les bureaux du chef du gouvernement Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh. Israël veut venir à bout du mouvement islamiste, arrivé au pouvoir par des élections démocratiques en janvier 2006 et qui s'est emparé du contrôle de Gaza par les armes en juin 2007 face à son rival, le Fatah de Mahmoud Abbas.

Hier, le Hamas a appelé à la formation d'un gouvernement d'union nationale d'urgence, tandis que des milliers de Palestiniens ont manifesté en Cisjordanie. De son côté, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a reconnu à Israël le droit de se défendre tout en critiquant « l'usage disproportionné et excessif de la force [israélienne] qui a tué et blessé tant de civils, y compris des enfants ».

Sur www.20minutes.fr

Le point sur la situation à Gaza