«Ne nous sous-estimez pas», lance Trump à la Corée du Nord

COREE DU NORD « Le temps de la force est venu », a claironné le président américain à Séoul, dans un discours particulièrement incisif contrastant avec le ton plus mesuré adopté la veille...

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump s'exprime devant l'Assemblée nationale sud-coréenne, le 8 novembre 2017.
Donald Trump s'exprime devant l'Assemblée nationale sud-coréenne, le 8 novembre 2017. — Lee Jin-man/AP/SIPA

Donald Trump a adressé mercredi depuis Séoul un avertissement à la « dictature cruelle » de Pyongyang, en l’appelant à ne jamais « sous-estimer » la détermination des Etats-Unis et de ses alliés.

« Toutes les Nations responsables doivent unir leurs forces pour isoler le régime brutal de Corée du Nord », a lancé le président américain à la tribune de l’Assemblée nationale sud-coréenne. « Vous ne pouvez pas soutenir, vous ne pouvez pas approvisionner, vous ne pouvez pas accepter », a-t-il ajouté en citant la Chine et la Russie, deux alliés traditionnels de Pyongyang.

>> A lire aussi : La visite de Trump dans la zone démilitarisée annulée à cause du mauvais temps

« Ne nous sous-estimez pas, ne nous mettez pas à l’épreuve », a dit Donald Trump à l’adresse de la Corée du Nord, devant la représentation nationale sud-coréenne. « Nous défendrons notre sécurité commune, notre prospérité commune et notre liberté sacrée ». « Le temps de la force est venu », a claironné le président américain, dans un discours particulièrement incisif contrastant avec le ton plus mesuré adopté la veille, avant de quitter Séoul en direction de Pékin.

« Beaucoup de progrès » sur le dossier nucléaire nord-coréen

« Nous ne laisserons pas les villes américaines être menacées de destruction », a encore averti Donald Trump. « Loin de garantir l’égalité de ses citoyens, cette dictature cruelle les mesure, les note et les classe en fonction de critères arbitraires liés à leur fidélité à l’Etat », a aussi dit le président américain.

>> A lire aussi : Donald Trump en Corée du Sud pour «régler tout ça»

« Les armes que vous acquérez ne renforcent pas votre sécurité », a-t-il lancé dans ce qu’il a présenté comme un message direct au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. « Elles exposent votre régime à un grand danger. » « Malgré tous les crimes que vous avez commis contre Dieu et l’homme », a-t-il poursuivi, « nous allons offrir un chemin vers un avenir bien meilleur. »

Le président américain avait mardi fait état de « beaucoup de progrès » sur le dossier nucléaire nord-coréen, sans toutefois donner de précisions. Mais il avait aussi affirmé que son homologue chinois Xi Jinping - qu’il ira rencontrer mercredi dans son pays - avait « été vraiment très, très utile ».