Gaza: l'offensive israélienne la plus meurtrière depuis 2000 (rétrospective)

PROCHE-ORIENT Menée en représailles aux tirs de roquettes palestiniens, l'opération israélienne a fait 70 morts en deux jours...

Ch . L avec agences

— 

Plusieurs dizaines de Palestiniens ont été tués depuis le lancement samedi de l'offensive israélienne la plus meurtrière depuis 2000 dans la bande de Gaza contre les tirs de roquettes, Israel promettant dimanche de poursuivre les combats.
Plusieurs dizaines de Palestiniens ont été tués depuis le lancement samedi de l'offensive israélienne la plus meurtrière depuis 2000 dans la bande de Gaza contre les tirs de roquettes, Israel promettant dimanche de poursuivre les combats. — Said Khatib AFP

L'opération israélienne qui a fait 70 morts en deux jours est intervenue à la suite de la mort d'un Israélien mercredi dans un tir de roquette palestinienne. Il s'agissait de la quatorzième personne tuée par des roquettes palestiniennes dans le sud d'Israël en sept ans et la première depuis juin.
Retour sur l'engrenage de violence de ces derniers jours...

- 27 fév: Au moins 26 roquettes palestiniennes sont tirées à partir de la bande de Gaza sur le sud d'Israël. Un Israélien est tué à Sdérot. La branche militaire du mouvement islamiste Hamas revendique la responsabilité des tirs, affirmant qu'il s'agissait d'une riposte à un raid aérien israélien qui a coûté la vie à cinq de ses activistes.

Des raids israéliens font 11 morts, dont cinq activistes du Hamas, quatre civils, et deux enfants. Des missiles tirés par un hélicoptère israélien endommagent à Gaza le bâtiment abritant le ministère de l'Intérieur du gouvernement du Hamas.

- 28 fév: Dix-neuf Palestiniens, dont huit membres du Hamas et quatre enfants, sont tués dans des raids israéliens. Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak menace d'une opération terrestre de grande envergure. Onze roquettes palestiniennes s'abattent sur le sud d'Israël, notamment à Sdérot et à Ashkélon.

- 29 fév: Le vice-ministre israélien de la Défense Matan Vilnaï avertit qu'Israël est prêt à user de tous les moyens nécessaires pour faire cesser les tirs de roquettes. Des dizaines de milliers de Palestiniens manifestent à Gaza à l'appel du Hamas. Un militant de la branche militaire du Hamas est tué au cours d'un raid aérien dans le camp de réfugiés de Jabaliya (nord). Décès d'une fillette de 2 ans, grièvement blessée par l'explosion d'un obus de char près de Beit Hanoun.

- 1er mars: 63 Palestiniens, dont des femmes et des enfants, meurent dans des raids aériens et une opération terrestre de l'armée israélienne contre la bande de Gaza. Quelque 150 Palestiniens sont blessés, dont au moins 15 grièvement.

L'armée israélienne annonce la mort de deux soldats israéliens à Gaza.

Le président palestinien Mahmoud Abbas suspend les négociations de paix avec Israël. Saëb Erekat, l'un des principaux négociateurs palestiniens, affirme que les négociations sont «enterrées sous les maisons détruites de Gaza».

Un porte-parole d'Ehud Barak affirme à l'AFP qu'Israël ne «s'est pas fixé de limite de temps pour mettre fin à l'opération».

- 2 mars: Cinq Palestiniens sont tués dans le nord de Gaza, deux autres retrouvés sont morts sous les décombres d'une maison à Jabaliya.