VIDEO. Japon: Trump en visite officielle, protocole et carpes Koï

JAPON Les manières du président américain sont observées de près pendant sa tournée asiatique...

M.C.

— 

Donald Trump expédie la nourriture des carpes du palais d'Akasaka, à Tokyo, le 6 novembre 2017.
Donald Trump expédie la nourriture des carpes du palais d'Akasaka, à Tokyo, le 6 novembre 2017. — Pool for Yomiuri/AP/SIPA

EDIT. Cet article a été modifié ce 6 novembre après-midi pour préciser que Donald Trump ne s'était pas montré impatient, mais avait suivi l'exemple de son hôte en vidant le contenu de sa boîte de granulés aux poissons.

Donald Trump n’est jamais où on l’attend. Scruté par le monde entier pendant sa tournée en Asie pour les éventuels faux-pas diplomatiques qu’il pourrait commettre dans les cinq pays qu’il doit visiter, le président américain s’est plutôt bien tiré de sa première épreuve, la rencontre avec l’empereur du Japon.

Evitant avec soin le piège dans lequel était tombé Barack Obama, critiqué par ses adversaires républicains en 2009 pour une courbette trop prononcée devant le monarque nippon, le milliardaire s’est contenté d’un léger mouvement de tête et d’une poignée de main relativement courte, comparé à l’épisode de torture de 19 secondes qu’il avait imposé au Premier ministre japonais Shinzo Abe en février dernier. Les plus pointilleux pourront toujours remarquer que le président américain n’a pas attendu son épouse Melania, qui devait faire le tour de la voiture, pour saluer le couple impérial.

Poissons sur-nourris

C’est un peu plus tard que Donald Trump s’est fait remarquer, au moment de nourrir les carpes koï du palais d’Akasaka en compagnie de Shinzo Abe. Imitant son hôte qui saupoudrait les granulés au-dessus de l’eau avant de lancer une ration plus généreuse, le fougueux président américain a retourné carrément la boîte pour en précipiter le contenu sur les dignes poissons.

Les journalistes qui suivent le président américain ont alors immédiatement relevé une nouvelle «gaffe» de celui-ci, publiant l'image du moment où Trump retourne sa boîte de granulés.

Cependant, ces premières images largement diffusées sur les réseaux ne montraient pas son hôte prenant les devants d'une ration très généreuse pour les poissons.

Selon The Guardian, la suralimentation des carpes koï est l'erreur la plus commises par les propriétaires de ces poissons. Cela peut les rendre malades et amoindrir la qualité de l'eau du bassin.