Disney World: Le parc d'attractions de Floride se savait infesté d'alligators avant la mort d'un enfant en 2016

ENQUETE Les alligators ne sont habituellement pas un prédateur pour l'Homme...

L.Gam. avec AFP

— 

Des panneaux ont été installés sur la plage où le garçonnet de deux ans est décédé en 2016.
Des panneaux ont été installés sur la plage où le garçonnet de deux ans est décédé en 2016. — SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Lane Graves, 2 ans, y a perdu la vie. Le parc d’attractions Disney World aux Etats-Unis, était, d’après des statistiques publiées vendredi par les autorités de Floride, au courant que les alligators pullulaient à l’intérieur de l’enceinte avant même que le garçonnet ne soit happé et tué par l’un de ces animaux, le 14 juin 2016.

Le petit Lane Graves avait été happé, devant sa famille, sur la plage d’un lac artificiel, sur le domaine de Disney World. Il n’y avait aucune pancarte informant de la présence d’alligators. Des plongeurs avaient retrouvé le lendemain le corps de l’enfant « intact » et vraisemblablement noyé par l’animal.

Des panneaux d’avertissement

Dans les 15 mois qui ont précédé cette attaque, 45 alligators avaient été capturés sur le domaine Disney Grand Floridian qui comprend le parc Disney World, selon les chiffres publiés par la commission de la Conservation de la faune et de la flore de Floride. Depuis cette date et jusqu’au mois de septembre 2017, 95 autres alligators ont été capturés.

Peu après l’attaque, Disney avait mis en place des panneaux avertissant de la présence de serpents et d’alligators. Le parc a érigé une statue en l’honneur de Lane Graves.

Des trappeurs privés pour chasser l’alligator

Les autorités de l’Etat ont donné l’autorisation à des trappeurs privés de chasser jusqu’à 400 alligators d’une taille supérieure à 1,2 mètre de ce domaine, jusqu’en 2023. « L’alligator est traité pour sa peau et sa viande, ce qui est la principale compensation du trappeur pour ses services », a expliqué Katie Purcell, porte-parole de la commission.

Les alligators sont très répandus en Floride mais n’attaquent l’homme que très rarement.

Dans les années 1970, les alligators étaient une espèce menacée et ne comptaient que quelques milliers de survivants. Aujourd’hui, grâce aux efforts de conservation, on dénombre environ 1,3 million d’alligators en Floride.