Japon: Une entreprise accorde à ses salariés non-fumeurs six jours de congés supplémentaires

TABAC Ce programme anti-tabac a déjà poussé 4 des 42 salariés fumeurs de l'entreprise de marketing à renoncer à leurs pauses cigarette...

20 Minutes avec agences

— 

Une entreprise japonaise récompense les non-fumeurs en leur proposant  six jours de congés supplémentaires (illustration)
Une entreprise japonaise récompense les non-fumeurs en leur proposant six jours de congés supplémentaires (illustration) — ERIC FEFERBERG / AFP

Une société basée à Tokyo (Japon) a annoncé ce mardi qu’elle accorderait à ses employés non-fumeurs six jours de congés payés en plus. Les dirigeants de Piala Inc., une entreprise de 120 personnes spécialisée dans le marketing numérique, ont en effet estimé qu’à cause de leurs pauses cigarette, les employés fumeurs travaillaient un peu moins que leurs collègues qui ne fument pas. Les collaborateurs s’abstenant de ces petits breaks pendant un an recevront donc une compensation.

Mesure lancée depuis le 1er septembre

« Comme nos bureaux sont situés au 29e étage […], cela prend au moins 10 minutes de descendre au rez-de-chaussée dans la salle fumeur du bâtiment et de revenir », a ainsi expliqué un porte-parole de la société.

La mesure compensatoire a été lancée le 1er septembre dernier après la plainte d’un collaborateur au sujet de la différence de temps de travail. Depuis, le programme rencontre un réel succès puisque, sur les 42 fumeurs travaillant pour Piala Inc., quatre ont déjà abandonné leurs pauses tabac.

>> A lire aussi : La hausse des prix du tabac est validée par l'Assemblée

Ne pas sanctionner les fumeurs

Si les responsables de l’entreprise ont choisi de récompenser les non-fumeurs plutôt que de sanctionner les adeptes de la cigarette, c’est parce qu’ils jugent que ces brèves interruptions de travail génèrent des « conversations dans la salle fumeur [qui] tournent généralement autour du travail » et que les salariés concernés « y échangent des idées et se consultent », a indiqué le porte-parole.

Au Japon, environ 28 % des hommes sont fumeurs, et 9 % des femmes, selon le ministère de la Santé. La tendance est à la baisse puisqu’il y a 20 ans, la moitié des hommes fumaient.

>> A lire aussi : Une entreprise britannique propose un congé «gueule de bois» à ses salariés