Attentat à New York: Qui étaient les victimes?

TERRORISME A l'image de la cosmopolite New York, les victimes de l'attaque à la voiture bélier de mardi soir venaient de différents pays...

Julie Bossart

— 

Rassemblement en mémoire des victimes de l'attentat de Manhattan, le 1er novembre. Au centre, Bahij Chancey, un ami de Nicholas Cleves, l'un des deux Américains ayant perdu la vie mardi.
Rassemblement en mémoire des victimes de l'attentat de Manhattan, le 1er novembre. Au centre, Bahij Chancey, un ami de Nicholas Cleves, l'un des deux Américains ayant perdu la vie mardi. — A. Kudacki

Il a revendiqué son appartenance à Daesh et précisé aux enquêteurs américains avoir choisi le jour de Halloween «pour être sûr qu’il y aurait beaucoup de gens dans les rues». Mardi, en fonçant avec une camionnette sur des passants et des cyclistes à Manhattan, Sayfullo Saipov, un Ouzbek de 29 ans, a tué huit personnes (et en a blessé douze). A l’image de New York, ville cosmopolite et aimant touristique, ces dernières venaient de plusieurs pays.

>> A lire aussi : Attaque terroriste à New York: 5 des 8 victimes sont des Argentins

Il y a d’abord l’Argentine, qui a perdu cinq de ses ressortissants. Alejandro Pagnucco, Ariel Erlij, Hernan Ferruchi, Hernan Mendoza et Diego Angelini étaient architectes ou chefs d’entreprise. Ils avaient décidé de se rendre dans la capitale financière américaine pour y célébrer le 30e anniversaire de leur diplôme, obtenu à « Poli », l’Institut polytechnique de Rosario, la troisième ville d’Argentine.

Une mère de famille de deux enfants

La Belgique a elle aussi perdu l’une des siennes. Anne-Laure Decadt, 31 ans, originaire de Staden, en Flandre occidentale, se baladait à vélo avec sa mère et ses deux sœurs lorsqu’elle a été fauchée par la camionnette. Elle laisse deux garçons en bas âge (3 ans et 3 mois), que son mari, Alexander Naessens, propriétaire d’une société agricole, devra désormais élever seul.

Darren Drake, 32 ans, originaire de Mildford, dans le New Jersey, était gestionnaire de programme chez Moody’s Investors Services. Une société spécialisée dans l’analyse financière d’entreprises dont le siège social se situe à deux pas de l’endroit où le jeune homme a perdu la vie. « Il était le plus innocent et délicat des enfants du monde », a témoigné son père, Jimmy. En larmes, ce dernier a montré le vélo sur lequel son fils, qui avait subi une intervention chirurgicale pour perdre du poids, effectuait parfois jusqu’à 40 km par jour pour rester mince.

« C’était vraiment quelqu’un de gentil, de généreux et d’intelligent »

Nicholas Cleves avait 23 ans et gagnait sa vie en tant que développeur de logiciels. Il est le seul New-Yorkais parmi les victimes. Fils unique, il a grandi à Greenwich Village, où il vivait encore avec sa mère, à deux pas de l’endroit où il a été fauché. « Il était ce genre de personnes qui, lorsqu’elles vous croisent dans l’ascenseur, vous disent toujours un grand bonjour », se souvient l’une de ses voisines. « C’était vraiment quelqu’un de gentil, de généreux et d’intelligent », a insisté l’un de ses amis, Bahij Chancey.

L’attentat du 31 octobre est le plus meurtrier qu’aient connu les Etats-Unis depuis les attentats du 11 septembre 2001. Mercredi, neuf victimes étaient toujours hospitalisées, quatre étaient grièvement blessées, mais dans un état stable.