Passants fauchés à Manhattan: Ce que l'on sait sur l'attaque terroriste de New York

ETATS-UNIS Un homme de 29 ans a remonté une piste cyclable au volant d'une camionnette, faisant au moins 8 morts et 11 blessés, mardi...

P.B.

— 

Le chauffeur d'une camionnette a fauché des cyclistes mardi 31 octobre 2017 dans le sud de Manhattan, faisant huit morts et au moins 11 blessés dans un acte qualifié de terrorisme par les autorités.

 / AFP PHOTO / Don EMMERT
Le chauffeur d'une camionnette a fauché des cyclistes mardi 31 octobre 2017 dans le sud de Manhattan, faisant huit morts et au moins 11 blessés dans un acte qualifié de terrorisme par les autorités. / AFP PHOTO / Don EMMERT — AFP

Comme à Nice et à Berlin, un véhicule a foncé sur des passants à New York, mardi. L’attaque, considérée comme « terroriste » par les autorités, a fait au moins 8 morts et 11 blessés. Le suspect, un homme de 29 ans, serait d’origine ouzbèke, selon les médias américains. Il a été blessé à l’abdomen et emmené à l’hôpital. Il s’agit des premières victimes d’une attaque terroriste à New York depuis le 11 septembre 2001.

>> A lire aussi : Suivez la situation en direct

Comment s’est déroulée l’attaque

Selon la police de New York (NYPD), le suspect s’est engagé sur une piste cyclable dans le sud de Manhattan, le long de la rivière Hudson, à 15h05 (20h05 heure de Paris), au volant d’une camionnette louée chez Home Depot. Il a foncé sur des cyclistes et des passants sur près de 1.500 mètres, avant de percuter un bus scolaire. Il est sorti de son véhicule avec deux armes à la main, qui étaient en fait factices. Un officier l’a neutralisé d’une balle dans le ventre, et le suspect a été emmené à l’hôpital. Il y a 8 morts et 11 blessés dans un état « sérieux » mais leurs jours ne sont pas en danger.

Le suspect serait un Ouzbek de 29 ans

Selon les autorités, le suspect est un homme de 29 ans. De nombreux médias américains l’ont identifié comme Sayfullo S., un Ouzbek arrivé en 2010 aux Etats-Unis, détenteur d’une carte verte. Détenteur d’un permis de conduire de Floride, il a une adresse dans le New Jersey, selon NBC News. « Il aimait les Etats-Unis et n’était pas un terroriste. Il souriait tout le temps », a indiqué à la chaîne l’un de ses amis Facebook.

Pas de revendication, Trump attaque Daesh

Selon le gouverneur, le suspect était un « loup solitaire », et il n’y a « aucun signe » qu’il appartenait à une cellule. « Nous ne devons pas laisser Daesh retourner ou entrer dans notre pays après les avoir vaincus au Moyen-Orient et ailleurs. Ça suffit ! », a écrit Donald Trump sur Twitter. Mardi soir, l’attaque n’avait toutefois pas été revendiquée.