Catalogne: Carles Puigdemont convoqué en vue de son inculpation

ESPAGNE Carles Puigdemont et ses ministres encourent des poursuites pour rébellion et sédition...

20 Minutes avec AFP
— 
Carles Puigdemont, le président catalan
Carles Puigdemont, le président catalan — JOSEP LAGO / AFP

Le président catalan destitué et 13 membres de son gouvernement déchu sont convoqués cette semaine par une juge espagnole en vue de leur inculpation après la déclaration d’indépendance de la Catalogne, a annoncé ce mardi la justice espagnole.

Carles Puigdemont et ses conseillers (ministres), qui encourent des poursuites pour rébellion et sédition, devront comparaître jeudi et vendredi devant une magistrate de l’Audience nationale, juridiction chargée des affaires sensibles, faute de quoi la justice espagnole pourrait délivrer un mandat d’arrêt à leur encontre.

La Catalogne dirigée depuis Bruxelles ?

Pour l’heure, le président catalan destitué est en Belgique depuis lundi et d’où il a affirmé mardi y être par souci de « liberté et sécurité », sans intention de déposer une demande d’asile.

Il a expliqué que son gouvernement se partagerait désormais la conduite des affaires entre la Belgique et la Catalogne : à Barcelone, les autres membres du gouvernement, dont le vice-président Oriol Junqueras, « poursuivront leurs activités politiques en tant que ministres légitimes ».