Allemagne: La Deutsche Bahn fait polémique en voulant nommer un train «Anne Frank»

MALAISE La compagnie ferroviaire allemande cherche à trouver des noms pour ses nouveaux trains à grande vitesse qui doivent être mis en circulation en décembre...

20 Minutes avec AFP

— 

Un train de la Deutsche Bahn arrive dans une gare de Berlin, le 5 novembre 2014
Un train de la Deutsche Bahn arrive dans une gare de Berlin, le 5 novembre 2014 — John MacDougall AFP

Le projet de la compagnie ferroviaire allemande de donner le nom d’Anne Frank à un train « est douloureux » pour les victimes des camps de concentration, a déploré ce lundi la Fondation portant le nom de l’adolescente juive.

« La combinaison d’Anne Frank et d’un train éveille des associations avec la persécution des juifs et les déportations durant la Deuxième guerre mondiale », a réagi la Fondation Anne Frank après l’annonce de la Deutsche Bahn de nommer ainsi l’un de ses nouveaux trains à grande vitesse.

>> A lire aussi : Un ex-agent du FBI veut utiliser l'intelligence artificielle pour relancer l'enquête sur le délateur d'Anne Frank

Cette appellation « cause à nouveau de la peine à ceux qui vivent avec les conséquences de cette époque », a-t-elle ajouté dans un communiqué. Réfugiée avec sa famille à Amsterdam, Anne Frank est décédée à quinze ans en 1945 au camp de Bergen-Belsen, quelques mois avant la fin de la Seconde Guerre. Publié deux ans plus tard, son journal s’est vendu à plus de 30 millions d’exemplaires.

Vingt-cinq noms de personnalités ayant marqué l’histoire de l’Allemagne proposés

La Deutsche Bahn a lancé un appel au public pour baptiser ses trains à grande vitesse de nouvelle génération (ICE4), qui doivent être mis en circulation en décembre. Sur les 19.000 propositions reçues, un jury composé notamment de deux historiens a sélectionné 25 noms de personnalités ayant marqué l’histoire allemande.

Sur cette liste figurent notamment l’ancien chancelier Konrad Adenauer, deux résistants au nazisme Hans et Sophie Scholl ou encore l’écrivain Erich Kästner.

Une députée allemande membre de la famille conservatrice de la chancelière Angela Merkel, Iris Eberl, a dénoncé l’initiative sur Twitter : « Nommer un train "Anne Frank" est très irrespectueux »