Comment le nom de Catherine Deneuve s'est retrouvé dans les documents déclassifiés sur la mort de JFK

ETATS-UNIS L'actrice n'a toutefois pas de lien direct avec l'affaire... 

C. Ape.

— 

Catherine Deneuve
Catherine Deneuve — JOHN MACDOUGALL / AFP

Quel est le lien entre Catherine Deneuve et John Fitzgerald Kennedy ? Le nom de l’actrice française apparaît dans l’un des 2.891 documents de la CIA sur l’assassinat du président américain, le 22 novembre 1963 à Dallas, rapporte ce lundi le Parisien.

>> A lire aussi : Les documents déclassifiés sur la mort de Kennedy affolent les enquêteurs du Web

Dans un rapport datant du 11 juillet 1969 rédigé par le chef de l’antenne de la CIA à Paris, Paul K. Chalemsky, le nom de Catherine Deneuve apparaît, cité par un informateur nommé Petunia. Trois jours plus tôt, l’homme, qui a infiltré des milieux déserteurs américains, donne des informations à la CIA sur Larry Cox, un Américain qui a refusé trois fois d’intégrer l’armée.

Des dons de Catherine Deneuve, Beauvoir et Sartre

Ce dernier, selon Petunia, « gère une planque à Pantin pour les déserteurs et les activistes ». Pour l’aider à défendre sa cause, Larry Cox dit avoir reçu « 100 dollars de Sartre, de l’argent de Beauvoir et 1.500 francs de Catherine Deneuve ».

Des affirmations rejetées par Larry Cox, contacté par le Parisien. L’ancien directeur de la branche américaine d’Amnesty International explique avoir « rencontré Catherine Deneuve quelques minutes. »

>> A lire aussi : 3.000 dossiers divulgués, mais la publication de certains documents «sensibles» reportée

« J’étais sur scène avec Sartre lors d’un ralliement anti-guerre, où il a parlé et m’a pris dans ses bras quand j’ai détruit ma carte d’incorporation. Je n’ai fréquenté ni lui, ni Catherine Deneuve, et n’ai jamais rencontré Simone de Beauvoir, a précisé Larry Cox. Autant que je me souvienne, nous n’avons pas reçu d’argent d’organisations, mais nous avons reçu quelques petites contributions de temps en temps. Je n’ai aucune trace de l’origine des dons et ne me rappelle pas si l’une des personnes mentionnées dans ce rapport a participé. C’était il y a très longtemps. »