Journaliste tué au Burkina: Ouagadougou va demander à Paris l'extradition de François Compaoré

JUSTICE François Compaoré avait été arrêté dimanche à l'aéroport parisien de Roissy à son retour d'Abidjan en vertu d'un mandat d'arrêt international délivré par le Burkina Faso...

20 Minutes avec AFP

— 

François Compaoré, le frère de l'ancien président déchu burkinabé Blaise Compaoré
François Compaoré, le frère de l'ancien président déchu burkinabé Blaise Compaoré — AHMED OUOBA / AFP

Le Burkina Faso va demander « dès ce soir » à la France l’extradition de François Compaoré, mis en cause dans l’enquête sur l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, a annoncé ce lundi le ministre de la Justice burkinabé René Bagoro.

« Les documents relatifs à la demande d’extradition ont été préparés et transmis au ministère des Affaires étrangères pour que les autorités françaises soient saisies dès ce soir », a-t-il dit à la presse.

Arrêté à Roissy

Le frère de l’ancien président déchu burkinabé Blaise Compaoré, avait été laissé libre plus tôt dans la journée en France en attente de l’examen d’une demande d’extradition du Burkina Faso dans l’enquête sur l’assassinat du journaliste en 1998, avait annoncé son avocat, Pierre-Olivier Sur.

François Compaoré, 63 ans, avait été arrêté dimanche à l’aéroport parisien de Roissy à son retour d’Abidjan en vertu d’un mandat d’arrêt international délivré par le Burkina Faso.