Etats-Unis: Premières inculpations dans l'affaire d'ingérence russe

JUSTICE Selon CNN, le grand jury a approuvé les premières inculpations de l’enquête du procureur spécial sur la supposée ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016…

N.Se avec AFP

— 

Le procureur spécial Robert Muller est chargé d'enquêter sur la supposée ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis.
Le procureur spécial Robert Muller est chargé d'enquêter sur la supposée ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis. — Andrew Harnik/AP/SIPA

L’identité des accusés reste un mystère mais, ça y est, les premières inculpations dans le cadre de l’enquête du procureur spécial Robert Mueller sur la supposée ingérence dans la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis ont été approuvées par un grand jury, selon la chaîne de télévision CNN.

>> A lire aussi : ETATS-UNIS: Washington interdit la collaboration avec certaines sociétés d'armement russes

« Ces actes d’accusation sont toujours sous scellés, sur ordre du juge fédéral », a indiqué la chaine d’information. CNN, qui fait référence à des « sources au courant du dossier » non identifiées, ajoute que des préparatifs ont été effectués vendredi pour procéder à des arrestations dès lundi.

Un porte-parole du procureur spécial Robert Mueller, contacté par la chaîne, s’est refusé à tout commentaire. Le procureur spécial -nommé en mai après le limogeage surprise par le président Donald Trump du patron de la police fédérale (FBI) James Comey- s’intéresse aux actions de la Russie pendant l’élection et cherche à déterminer en particulier s’il y a eu collusion avec l’équipe de campagne du milliardaire.
Il examine notamment les circonstances ayant conduit à la démission du premier conseiller à la sécurité nationale du président, Michael Flynn, et au renvoi de James Comey, ainsi qu’à une rencontre en mai dans le Bureau ovale entre Donald Trump, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et l’ambassadeur russe Sergueï Kisliak à Washington.

Outre Robert Mueller, trois commissions parlementaires du Congrès enquêtent également sur ce dossier.