Etats-Unis: Cinq ados tuent un père de famille en jetant des pierres sur une autoroute

FAITS DIVERS Cinq adolescents risquent la prison à vie après avoir tué un homme en jetant des pierres sur l'autoroute depuis un pont, dans le Michigan (Etats-Unis)...

20 Minutes avec agence

— 

Les cinq adolescents, qui jetaient des pierres depuis ce pont, dans le Michigan. ont tué un homme de 32 ans.
Les cinq adolescents, qui jetaient des pierres depuis ce pont, dans le Michigan. ont tué un homme de 32 ans. — Google map

L’inconscience d’un groupe d’adolescents américains a coûté la vie à un père de famille, mercredi 18 octobre, dans le Michigan (Etats-Unis).

Agés de 15 à 17 ans, les cinq copains se sont amusés à jeter des pierres depuis un pont situé au-dessus d’une autoroute. L’un des projectiles a tué Kenneth White, un homme de 32 ans, père de quatre enfants qui revenait du travail en compagnie d’un collègue, rapportent plusieurs médias américains.

Les policiers ont retrouvé une vingtaine de projectiles sur l’autoroute

La pierre a traversé le pare-brise de la camionnette, conduite par son ami, avant de le heurter au visage et à la poitrine. Il est mort sur le coup.

A leur arrivée, les policiers ont retrouvé une vingtaine de projectiles sur l’autoroute ainsi que quatre autres véhicules accidentés. Les cinq adolescents ont été interpellés alors qu’ils se rendaient dans un fast-food pour aller se restaurer.

>> A lire aussi : Nîmes: Ils s'amusent à jeter des pierres sur l'autoroute, le pneu d'une voiture explose

Ils risquent la prison à vie

Malgré leur jeune âge, ils seront jugés comme des adultes et risquent la prison à perpétuité. C’est ce qu’espère la femme de Kenneth White pour l’auteur du tir mortel qui a été identifié par les enquêteurs.

Elle assure vouloir pardonner aux cinq jeunes. « Je sais que c’est ce que Kenneth aurait voulu. Cela prend du temps, beaucoup de temps », a-t-elle déclaré. Le procès devrait se tenir le 2 novembre prochain.

Une collecte a été lancée sur Internet pour venir en aide à la famille de la victime. Plus de 80.000 dollars (69.000 euros) ont déjà été récoltés.