VIDEO. Catalogne: Le parlement déclare l'indépendance

FIN DU SUSPENS Le chef du gouvernement espagnol a immédiatement réagi en indiquant que «l’Etat de droit restaurera la légalité en Catalogne»…

D. D. avec AFP

— 

Le Parlement catalan a proclamé l'indépendance ce 27 octobre 2017. Lancer le diaporama
Le Parlement catalan a proclamé l'indépendance ce 27 octobre 2017. — LLUIS GENE / AFP

Le parlement de Catalogne a adopté ce vendredi une résolution déclarant que la région devient un « Etat indépendant prenant la forme d’une République », avant d’entonner l’hymne indépendantiste, en l’absence de l’opposition.

>> Suivez en direct les dernières évolutions de la situation en Catalogne

Dans ses attendus la résolution demande à l’exécutif catalan de négocier sa reconnaissance à l’étranger, alors qu’aucun Etat n’a manifesté son soutien aux indépendantistes.

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants indépendantistes à Barcelone, massés à l’extérieur du parc abritant le parlement catalan, ont salué par des clameurs de joie l’annonce de la proclamation d’une République catalane dans l’après-midi. 

Des hourras, des applaudissements et le cri « indépendance » en catalan sont montés de la foule des électeurs indépendantistes - de l’extrême gauche au centre droit - qui ont ensuite entonné avec ferveur l’hymne de la Catalogne, la plupart le poing levé.

« L’Etat de droit restaurera la légalité en Catalogne »

Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol a immédiatement réagi en indiquant que « l’Etat de droit restaurera la légalité en Catalogne ». Le dirigeant conservateur a demandé à tous les Espagnols de « garder leur calme », dans un message signé de ses initiales, tandis que le Sénat débattait de la mise sous tutelle de la Catalogne et de la destitution de ses dirigeants indépendantistes.

Plus tôt dans la journée, Rajoy avait demandé au Sénat espagnol « la destitution du président de la généralité de Catalogne, du vice-président et des conseillers » du gouvernement régional, sous les applaudissements des parlementaires, en majorité membres de son parti. Il avait aussi assuré que son objectif était de permettre des élections régionales dans les six mois.

Le Sénat espagnol autorise la mise sous tutelle de la Catalogne 

La chambre haute espagnole a accédé à cette demande ce vendredi. La proposition du gouvernement est basée sur l'article 155 de la Constitution. Elle a été approuvée par 214 voix pour, 47 contre et une abstention, et sera notamment transmise au gouvernement central et à l'exécutif catalan, a déclaré le président du Sénat, Pio Garcia-Escudero.