Affaire Harvey Weinstein: Une actrice norvégienne accuse à son tour le producteur de viol

MONDE Les faits se seraient produits en 2008 à Londres, après la soirée de clôture des Bafta...

M.C. avec AFP

— 

L'actrice norvégienne Natassia Malthe a donné une conférence de presse à New York, le 25 octobre 2017.
L'actrice norvégienne Natassia Malthe a donné une conférence de presse à New York, le 25 octobre 2017. — Richard Drew/AP/SIPA

Elle dit n'avoir pas encore décidé si elle allait porter plainte contre Harvey Weinstein. L'actrice norvégienne Natassia Malthe a affirmé mercredi avoir été violée par le producteur américain, en 2008 à Londres, après l'avoir rencontré à la soirée de clôture des Bafta, les récompenses britanniques du cinéma.

Quelques heures après la cérémonie, Harvey Weinstein se serait présenté à la porte de sa chambre d'hôtel. Alors qu'il tambourinait en criant, elle lui aurait ouvert, par peur du scandale, a raconté l'actrice, aujourd'hui âgée de 43 ans, lors d'une conférence de presse à New York.

>> A lire aussi : Harvey Weinstein conteste les accusations de harcèlement sexuel de Lupita Nyong'o

Après qu'elle a refusé ses avances, le producteur se serait couché sur elle et l'aurait violée, a-t-elle expliqué. Pour son avocate Gloria Allred, les faits, s'ils étaient avérés, relèveraient juridiquement d'un viol. La loi britannique ne prévoit pas de prescription en matière de crimes sexuels. L'avocate a indiqué que l'actrice «étudiait ses options» quant au dépôt éventuel d'une plainte et qu'«aucune décision» n'était prise à ce stade.

Weinstein aurait ensuite proposé à l'actrice une relation à trois

Une cinquantaine de femmes ont déjà fait état de faits de harcèlement, d'agression sexuelle ou de viol de la part du créateur du studio Miramax, mais aucun de leurs témoignages n'a donné lieu à des poursuites à ce stade. Pour nombre d'entre elles, les faits sont prescrits au pénal comme au civil.

Natassia Malthe, qui a tourné dans une cinquantaine de films depuis le milieu des années 90, est à ce jour la septième femme à accuser publiquement Harvey Weinstein de viol. Avant elle, les actrices Rose McGowan et Asia Argento ont notamment rapporté des faits similaires.

>> A lire aussi : Woody Allen accusé de pédophilie, Kate Winslet préfère ne pas en parler

L'actrice norvégienne a raconté mercredi que le co-fondateur de la Weinstein Company, débarqué mi-octobre après l'éclatement du scandale, l'avait de nouveau contactée après son retour à Los Angeles. Il a organisé un rendez-vous sous le prétexte de parler d'un rôle qu'il entendait lui obtenir dans le film Nine (qu'elle n'a finalement jamais eu).

Conduite par une assistante du producteur dans une suite de l'hôtel Peninsula à Los Angeles, elle se serait alors retrouvée face à Harvey Weinstein en robe de chambre, accompagné d'une femme. Le magnat aurait alors demandé à Natassia Malthe de se joindre à eux pour une relation à trois, qu'elle dit avoir refusée.

>> Affaire Harvey Weinstein: Tout Hollywood était-il au courant?

D'autres victimes «pourraient se dévoiler prochainement»

L'avocate Gloria Allred, dont quatre clientes ont déjà témoigné à visage découvert contre le producteur américain, a indiqué que d'autres victimes présumées d'Harvey Weinstein l'avaient engagée et pourraient se dévoiler prochainement. Elle a expliqué qu'une rencontre était prévue mercredi avec les administrateurs de la Weinstein Company, mais que ceux-ci l'avaient annulé en dernière minute. Ils lui ont proposé de rencontrer les avocats de la société, ce qu'elle a refusé.

L'avocate a redit mercredi qu'elle souhaitait que la Weinstein Company se dote d'un fonds d'indemnisation des victimes d'Harvey Weinstein. Interrogée sur la possibilité pour les victimes présumées d'intenter une action de groupe (class action) contre la société de production, elle a estimé que les conditions n'étaient pas réunies.