Macabre découverte dans un ancien orphelinat de Jersey

ROYAUME-UNI Un corps d’enfant a été retrouvé, la police en recherche six autres...

C. F.

— 

Jersey exhume ses vieux démons. L’île britannique est sous le choc après la découverte par la police samedi du corps d’un enfant dans l'ancienne école-orphelinat victorienne Haut-la-Garenne. D’autant que la police a annoncé le lendemain qu’elle allait inspecter six autres endroits au sein de la propriété, à la recherche d'autres corps.

Cette macabre découverte intervient dans le cadre d’une vaste enquête sur des abus d’enfants à Jersey, ouverte en 2006. Depuis, la police a reçu près de 140 témoignages de victimes potentielles, certaines se manifestant depuis la Thaïlande, l’Allemagne ou l’Australie, rapporte le «Guardian» ce lundi.

«Régulièrement fouettés»

Toutes disent avoir été abusées à Haut-la-Garenne. Transformé en auberge de jeunesse en 2004, ce manoir a abrité entre 1867 et 1986 une école pour élèves difficiles ou issus de la classe ouvrière, rappelle BBC News. Certains abus - des attouchements jusqu’au viol - remonteraient aux années 1940, mais la plupart auraient eu lieu dans les années 70-80, selon Sky News. L’identité et l’âge du corps retrouvé samedi n’ont pas encore été déterminés.

Deux hommes, maintenant âgés de 50 à 60 ans, auraient fait part à un sénateur de l’île, Stuart Syvret, des mauvais traitements dont les enfants étaient victimes dans l’établissement. Selon eux, «ils étaient cognés à la tête lorsqu’ils ne se tenaient pas droit et régulièrement fouettés», rapporte Stuart Syvret dans le «Guardian».

Plus cauchemardesque que «Bergerac»

Au cours de l’enquête, 40 suspects ont été entendus, parmi lesquels des personnes haut placées de Haut-la-Garenne, précise le responsable de l’enquête, Lenny Harper. C’est dans ce contexte que des fouilles ont été lancées mardi dernier sur le site de la propriété, rendue célèbre par la série policière britannique «Bergerac» qui y a été tournée. Et dont le scénario était assurément moins cauchemardesque.