Canada: Otage pendant cinq ans en Afghanistan, il n'a pas cru à l'élection de Donald Trump

SURPRISE Il pensait que ses ravisseurs lui faisaient une blague…

D. D.

— 

L'ex-otage en Afghanistan Joshua Boyle s'exprime devant la presse à son arrivée à l'aéroport de Toronto (Canada), le 13 octobre 2017.
L'ex-otage en Afghanistan Joshua Boyle s'exprime devant la presse à son arrivée à l'aéroport de Toronto (Canada), le 13 octobre 2017. — Nathan Denette/AP/SIPA

L’otage Joshua Boyle, sauvé d’un groupe lié aux talibans en Afghanistan la semaine dernière, a dit qu’il pensait que ses ravisseurs plaisantaient quand ils lui ont expliqué que Donald Trump avait été élu président des États-Unis.

>> A lire aussi : L'ex-otage Joshua Boyle raconte le calvaire enduré par sa famille en Afghanistan

Joshua Boyle et son épouse, Caitlin Coleman, avaient été enlevés et retenus en otage pendant cinq ans par le réseau Haqqani, mené par Sirajuddin Haqqani, qui est aussi l’adjoint du chef des talibans afghans.

Kidnappés lors d’une randonnée

Ils ont rarement reçu des informations sur le monde extérieur pendant leur captivité. Par exemple, la famille ne savait pas que Justin Trudeau était Premier ministre du Canada jusqu’à ce qu’ils soient secourus. Mais quand Boyle a été forcé de participer à une vidéo de « preuve de vie », l’un des ravisseurs lui a dit que Donald Trump avait été élu président. A l’époque, Boyle a essentiellement pris ce commentaire comme une blague.

« Il ne m’est pas venu à l’esprit qu’il était sérieux », a commenté le père de famille au Toronto Star. Boyle et Coleman ont été kidnappés lors d’une randonnée en Afghanistan à la fin de 2012. Coleman était enceinte à l’époque et le couple a fini par avoir deux autres enfants en captivité. Tous les cinq ont été secourus par les forces pakistanaises travaillant sur les renseignements recueillis par les États-Unis.