VIDEO. La tempête Ophelia fait au moins trois morts en Irlande

CLIMAT Deux victimes sont décédées dans un accident de voiture, une autre en utilisant une tronçonneuse pour dégager un arbre…

20 Minutes avec AFP

— 

La ville de Donaghadee, non loin de Belfast, le 16 octobre 2017.
La ville de Donaghadee, non loin de Belfast, le 16 octobre 2017. — Paul FAITH / AFP

La tempête post-tropicale issue de l’ouragan Ophelia a provoqué ce lundi la mort d'au moins trois personnes en Irlande, où les autorités martelaient les messages d’avertissement sur la violence des vents atteignant jusqu’à 150km/h sur la côte ouest du pays.

« Je veux qu’il soit clair pour tous que c’est une crise nationale, une alerte rouge qui affecte tous les comtés, toutes les villes, toutes les zones », a martelé le premier ministre Leo Varadkar, craignant « que des gens puissent se dire que la tempête est moins grave que prévue ».

Fermeture des écoles et de nombreux services publics

La police a confirmé le décès d’une femme d’une cinquantaine d’années dans un accident de voiture provoqué par la chute d’un arbre à proximité du village d’Aglish (sud), dans lequel une septuagénaire a également été blessée. 

Les autorités ont également annoncé la mort d’un homme d’une trentaine d’années, qui a succombé aux blessures provoquées par la tronçonneuse qu’il utilisait pour dégager un arbre couché par la tempête, dans la ville de Cahir (sud).

Un autre homme a été tué par la chute d'un arbre sur sa voiture alors qu'il conduisait au nord de Dundalk, près de la frontière avec l'Irlande du nord.

Face aux « risques mortels » entraînés par les vents violents, les autorités ont fermé toutes les écoles, de nombreux services publics, transports et commerces, enjoignant aux habitants de rester confinés chez eux.

Des centaines de milliers de foyers privés d’électricité

En milieu de journée, 210.000 foyers et commerces étaient privés d’électricité, en particulier à Cork, Limerick, Tipperary et Galway, selon l’opérateur ESB Networks.

Sur les réseaux sociaux, des images des dégâts ont commencé à circuler, montrant des toits effondrés, comme celui du stade de Turners Cross, à Cork (sud).

Les autorités ont exprimé des inquiétudes sur les comportements à risques. L’exécutif du comté de Galway, région traversée par la tempête, a notamment regretté que des gens se baignent en mer malgré les avertissements.

Plusieurs services de secours ont appelé à éviter les prises de risques qui pourraient mettre également en danger la vie de sauveteurs.

A Dublin, les premières rafales ont été ressenties à la mi-journée. Les services de bus, de tramway et de train ont été suspendus, et à l’aéroport 135 vols ont été annulés. Les services publics et la quasi totalité des commerces ont fermé, anticipant le renforcement des vents dans l’après-midi.

La tempête devrait traverser le pays durant la journée en direction de l’Irlande du Nord avec une trajectoire légèrement modifiée. D’après le Centre national des ouragans de Miami, la côte atlantique (ouest de l’Irlande) devrait être la plus touchée, en particulier les comtés de Galway, Mayo, Sligo et du Donegal.