L'épouvantail Nader revient faire peur aux démocrates

(Avec AFP) - ©2008 20 minutes

— 

Patatras pour les démocrates, portés dans les sondages pour l'élection présidentielle américaine de novembre 2008 par la vague anti-Bush : Ralph Nader, l'infatigable candidat indépendant, a annoncé hier sa candidature à la présidence dans un entretien à la chaîne de télévision NBC. Entre les démocrates et Nader, le contentieux est ancien. Lors de l'élection présidentielle de 2000, alors candidat des Verts, ce dernier avait remporté 2,7 % des voix, ce qui avait conduit les démocrates à l'accuser d'avoir empêché la victoire d'Al Gore face à George W. Bush. En 2004, en revanche, son impact avait été bien moindre, puisqu'il n'avait obtenu que 0,3 % des voix. Malgré tout, pour la gauche américaine, Nader est un dangereux trublion.

Agé de 74 ans, né aux Etats-Unis de parents d'origine libanaise, cet authentique défenseur des droits des consommateurs s'est dit hier prêt à livrer une nouvelle bataille sous la bannière des indépendants, avec toujours le même objectif : faire disparaître « le système des deux partis » inféodés aux « intérêts financiers ». Le nouveau candidat a également fait valoir que son message en faveur de l'environnement et de la sécurité sur le lieu de travail, entre autres, justifiait sa candidature. Il accuse le nouveau favori démocrate, Barack Obama, d'avoir « autocensuré » ses meilleurs instincts, notamment « par son soutien à la destruction de la bande de Gaza par Israël », affirme-t-il.

Sur www.20minutes.fr

Le portrait de Nader