VIDEO. Catalogne: Près de 350.000 personnes à la manifestation anti-indépendantiste à Barcelone

ESPAGNE Ce grand rassemblement est soutenu par plusieurs partis politiques et personnalités…

H. B. avec AFP

— 

Sous le thème Ça suffit! Retrouvons la sagesse", le rassemblement de dimanche est soutenu par plusieurs partis politiques anti-indépendance et plusieurs personnalités.
Sous le thème Ça suffit! Retrouvons la sagesse", le rassemblement de dimanche est soutenu par plusieurs partis politiques anti-indépendance et plusieurs personnalités. — LLUIS GENE

Ils sont venus en nombre. Une semaine après un référendum interdit marqué par des violences policières en Catalogne, près de 350.000 Espagnols ont envahi ce dimanche les rues de Barcelone pour manifester leur hostilité à l’indépendance de la région.

Sous le thème « Ça suffit ! Retrouvons la sagesse », cette manifestation est soutenue par plusieurs partis politiques anti-indépendance et plusieurs personnalités, comme l’écrivain Mario Vargas Llosa, de nationalité péruvienne et espagnole, qui a qualifié l’indépendantisme catalan de « maladie ».

« Nous nous taisons depuis trop longtemps »

« Nous ne voulons pas d’indépendance. Nous nous taisons depuis trop longtemps », a expliqué Alejandro Marcos, peintre en bâtiment de 44 ans venu de Badalona, en banlieue de Barcelone. Car, selon les sondages, si la majorité des Catalans réclament un référendum en bonne et due forme, un peu plus de la moitié sont opposés à l’indépendance de leur région.

>> A lire aussi : Rajoy envisage la suspension de l'autonomie

« Une déclaration unilatérale (d’indépendance) ferait voler le pays en éclats », a par ailleurs expliqué dans le quotidien ABC Mariano Gomà, le président de Societat Civil Catalana, association anti-indépendantiste qui organisait la manifestation.

« La démocratie espagnole est là pour rester »

Dans un vibrant discours prononcé devant des centaines de milliers de personnes, le prix Nobel de littérature Mario Vargas Llosa a assuré qu’aucune « conjuration indépendantiste » en Catalogne ne détruirait la démocratie espagnole. « La démocratie espagnole est là pour rester, et aucune conjuration indépendantiste ne la détruira », a déclaré l’écrivain après avoir rendu un hommage appuyé à la ville de Barcelone, « capitale espagnole de la culture », ouverte sur le monde.

Samedi, à l’appel de l’initiative citoyenne « Parlem ? Hablemos ? » (« On se parle ? », en catalan et en espagnol), des dizaines de milliers de personnes, vêtues de blanc, s’étaient rassemblées dans plusieurs villes pour réclamer un « dialogue » entre les Catalans et le reste du pays afin de sortir de la pire crise politique qu’ait connue le pays depuis le retour à la démocratie, en 1977, après la dictature franquiste.