VIDEO. L'ouragan Nate frappe les Etats-Unis moins fort que prévu

CLIMAT L’ouragan Nate, après avoir fait 31 victimes en Amérique centrale, a touché la côte des Etats-Unis samedi en fin de journée…

N.Se avec AFP

— 

Les touristes courent se mettre à l'abri des fortes pluies provoquées par l'ouragan Nate le 7 octobre 2017. Mais l'ouragan, moins puissant que prévu, à épargné la ville.
Les touristes courent se mettre à l'abri des fortes pluies provoquées par l'ouragan Nate le 7 octobre 2017. Mais l'ouragan, moins puissant que prévu, à épargné la ville. — Sean Gardner / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Ordres d’évacuation obligatoire ou volontaire le long du littoral américain, couvre-feu instauré à La Nouvelle-Orléans : les Etats de Louisiane, du Mississippi et de l’Alabama attendaient de pied ferme l’arrivée de Nate. Mais l’ouragan a frappé moins fort que prévu.

La Nouvelle-Orléans craignait un nouveau Katrina, il n’a pas eu lieu

C’est au niveau du delta du fleuve Mississippi que l’ouragan, encore classé en catégorie 1, a fait son entrée peu après 20h heure locale en terre américaine. Selon le centre national des ouragans américain (NHC), Nate se déplace à une vitesse de 31 km/h avec des vents de 140 km/h. Les météorologues avaient évoqué la possibilité qu’il passe en force de catégorie 2 au cours des prochaines heures, mais étant moins puissant que redouté, cela semble de moins en moins probable.

>> A lire aussi : VIDEO. Ouragan Irma: Le coût des dégâts estimé à 3,5 milliards d'euros à Saint-Martin

Nate a frappé les côtes de la Louisiane et s’est dirigé rapidement vers le Mississippi où il pourrait causer d’importantes inondations dans les basses terres. Mais en passant à l’est de La Nouvelle-Orléans, il a épargné la ville de ses vents les plus violents et de la marée de tempête.

Dès 20h30, le maire de la ville, Mitch Landrieu, a publié un communiqué sur Twitter annonçant la fin de l’alerte ouragan et la levée du couvre-feu qui avait été instauré à partir de 19h. Il a toutefois conseillé à la population de rester à l’abri. Les officiels ont averti qu’une fois les vents levés, l’ouragan Nate pourrait faire sauter des débris, couper l’électricité et inonder les parties basses de la ville. « La pire menace n’est pas nécessairement la pluie mais des vents forts et des vagues », a précisé le maire de la ville dévastée en 2005 par l’ouragan Katrina qui avait causé au moins 1.800 morts.

Samedi matin, le président américain Donald Trump avait apporté son soutien aux Etats menacés par l’ouragan.

« Notre super équipe de la Fema (Agence de gestion des situations d’urgence, NDLR) est prête pour l’ouragan Nate. Tout le monde en Louisiane, au Mississippi, en Alabama et en Floride, s’il vous plaît, écoutez les autorités locales et prenez soin de vous », avait tweeté le chef d’Etat, qui a déjà pris des dispositions pour déployer une aide fédérale le cas échéant.

L’ouragan Nate a fait 31 morts en Amérique centrale

Ponts détruits, routes inondées, arbres au sol et glissements de terrain : Nate a causé d’importants dégâts lors de son passage en Amérique centrale qui déplore au moins 31 victimes. Le Nicaragua, le Costa Rica et le Honduras -pays les plus durement touchés avec respectivement 16, 10 et 3 morts- commençaient à évaluer les destructions, mais des villages entiers restaient coupés du monde.

Au Nicaragua, plus de 10.000 personnes sont affectées par des inondations et coulées de boue, tandis que des milliers de familles sont privées d’électricité. Au Costa Rica voisin, où plus de 5.000 personnes se sont réfugiées dans des abris temporaires, les secouristes recherchaient encore plus de 30 personnes. Le président du pays Luis Guillermo Solis a décrété trois jours de deuil national en hommage aux victimes et prévenu que le risque d’inondations et de glissements de terrain allait persister ces prochains jours.