Une fausse manip révèle qui est derrière les tweets de Trump

ETATS-UNIS Certains des messages écrits dans un style incendiaire que l’on pensait propre à Donald Trump seraient en réalité rédigés par Dan Scavino, le chef des réseaux sociaux à la Maison Blanche…

M.C.

— 

Dan Scavino (à g.), chef des réseaux sociaux à la Maison Blanche, passe un message à Sean Spicer, à l'époque porte-parole de la présidence américaine, le 14 février 2017.
Dan Scavino (à g.), chef des réseaux sociaux à la Maison Blanche, passe un message à Sean Spicer, à l'époque porte-parole de la présidence américaine, le 14 février 2017. — Pablo Martinez Monsivais/AP/SIPA

Une petite erreur de manip' qui offre une vue plongeante derrière la communication de Donald Trump. Un message du président américain, posté mercredi sur Twitter, est apparu au même moment sur un autre compte – avant d’être effacé presque immédiatement –, suggérant que la même personne était, à l’occasion, derrière les deux.

Le tweet en question, toujours visible sur le compte officiel du milliardaire, est une réponse à une information de la chaîne NBC News, selon laquelle le secrétaire d’Etat de Donald Trump, Rex Tillerson, aurait traité son patron de « crétin » en juillet dernier, et envisagé de démissionner.

« NBC News #FakeNews est encore plus malhonnête que CNN. Ils sont une honte pour le journalisme. Pas étonnant que leurs audiences soient en chute libre. »

Une accusation de fake news contre les médias et une vanne sur les audiences, jusque-là rien d’anormal pour un tweet de Donald Trump… sauf que le même message a été posté simultanément sur celui de Dan Scavino, le chef des réseaux sociaux à la Maison Blanche. Une bourde qui laisse penser que « l’homme de réseaux » du président est sans doute derrière un certain nombre de posts du milliardaire.

Dan Scavino, que le site Politico qualifiait en juin « d’autre @realdonaldtrump », « d’alter-ego » et de « mini-moi » du président, a commencé à travailler pour Donald Trump comme caddie sur les parcours de golf, avant de devenir l’un de ses hommes de confiance. « Il tape souvent les tweets sous la dictée de Trump, et a le chic pour imiter son patron sur Twitter », raconte Politico.

L'homme derrière les mèmes

Homme de l’ombre, il a pourtant déjà été impliqué dans des polémiques déclenchées par les réseaux sociaux, comme ce tweet en juillet 2016 d’une photo d’Hillary Clinton sur fond de billets de 100 dollars accompagné du message « la candidate la plus corrompue de tous les temps », dans une bulle en forme d’étoile de David. L’illustration sélectionnée par le responsable des réseaux sociaux, jugée antisémite, avait finalement été retirée et l’étoile remplacée par un cercle. Pendant l’ouragan Irma, Dan Scavino avait aussi posté sur son compte Twitter personnel une vidéo censée montrer l’aéroport de Miami sous les eaux, qui s’était avérée être un fake.

On ignore toujours le fonctionnement précis de cette collaboration entre les deux hommes pour alimenter le moyen de communication préféré du président, devenu un outil de communication de premier plan au point qu’un tweet peut désormais être considéré comme une déclaration de guerre des Etats-Unis.

Il est aussi difficile d’estimer quelle proportion des tweets de Donald Trump est rédigée par son homme de confiance, qui prend soin d’employer le style présidentiel. C’est Dan Scavino qui serait notamment derrière les partages sur le compte @realdonaldtrump de mèmes récupérés sur Reddit, croit savoir le Washington Post, selon qui il est peu probable que le président lui-même passe son temps sur le forum de discussion. On ose l'espérer.