VIDEO. Séisme: Une Mexicaine secourue après 30 heures passées sous les décombres

MEXIQUE Lucia, trentenaire mexicaine restée plus de 30 heures sont les décombres avant d’être secourue, a livré son témoignage…

20 Minutes avec AFP

— 

Des sauveteurs s'enlacent le 23 septembre dans les décombres de Mexico.
Des sauveteurs s'enlacent le 23 septembre dans les décombres de Mexico. — RONALDO SCHEMIDT / AFP
  • Le Mexique a été frappé par un violent séisme le 19 septembre.
  • 319 personnes sont décédées, dont plus de la moitié dans la capitale, Mexico.
  • Les trois premiers jours, 69 personnes ont pu être sauvées des décombres.

Lucia Zamora, consultante en marketing, a passé plus de 30 heures sous les décombres d’un immeuble de bureaux qui s’est effondré en plein cœur de Mexico, sous le coup du puissant séisme qui a frappé la ville le 19 septembre à 13h14. La jeune femme travaillait au troisième étage d’un immeuble de la capitale sur lequel s’est concentré pendant de longues journées l’espoir des familles de dizaines de disparus.

>> A lire aussi : Séisme au Mexique: «Ça tremblait tellement qu’il fallait se tenir, qu’il était impossible de bouger»

« On entendait des cris »

« J’étais sur Facebook et ça a commencé à trembler. J’ai pris mon portable et je me suis dirigée vers la réception. Un collègue, Isaac, nous disait d’aller vers la porte des escaliers de secours mais je ne suis pas arrivée jusque-là, je suis restée à mi-chemin, et c’est là que le plafond nous est tombé dessus », raconte la jeune femme âgée de 36 ans à l’Agence France Presse.

« Quand ça a arrêté de tomber, le pire moment a commencé. On entendait des cris, des hurlements, des gens qui pleuraient. La première chose que j’ai faite, c’est de prendre mon portable pour voir si je pouvais appeler mais ça ne marchait pas. Ensuite je me souviens que j’ai prié », ajoute la jeune femme.

Comme elle, 69 personnes ont pu être secourues des décombres dans les trois jours qui ont suivi le séisme. Mais depuis vendredi, on ne retrouve plus que des corps. Le bilan du séisme de magnitude 7,1 qui a frappé le pays est monté dimanche après-midi à 319 morts, dont plus de la moitié (181) dans la capitale, où vivent 20 millions de personnes.

Emblème de l’attente des familles

« Peu à peu, j’ai commencé à me situer dans ce petit espace et je me suis rendu compte que je n’étais pas blessée, que j’avais seulement des égratignures, et que j’étais à côté d’Isaac. Je crois que j’étais bloquée debout, penchée vers la droite, et qu’à côté de moi Isaac était à plat ventre, je ne pouvais pratiquement pas bouger », se souvient Lucia.

>> A lire aussi : Séisme au Mexique: La technologie antisismique n'a pas fonctionné

Le sauvetage n’aura lieu que le lendemain : « C’était la première fois qu’on entendait la voix de quelqu’un d’autre et on a été submergés d’une joie très particulière ». L’immeuble dans lequel se trouvait Lucia est devenu l’emblème de l’attente douloureuse des familles. Les sauveteurs poursuivent leurs opérations délicates, craignant que l’édifice ne s’effondre complètement. Ils ont un moment évacué en urgence la structure chancelante dimanche.

Le délai critique franchi vendredi des premières 72 heures, au-delà duquel les chances de survie sont très faibles, paraît désormais bien loin. Même si les Mexicains se souviennent des sauvetages « miracles » accomplis après le grand séisme du 19 septembre 1985, qui avait fait plus de 10.000 morts, et jusqu’à 30.000 selon certaines estimations.

Les autorités ne disent pas combien de personnes pourraient être enterrées sous les gravats, mais une liste de disparus recensés par les familles accrochée à un poteau mentionne 46 noms.