Craintes d'éruption à Bali: Près de 50.000 personnes évacuées à proximité du volcan Agung

Secousses sismiques Les autorités indonésiennes craignent le réveil du volcan Agung…

A.L. avec AFP

— 

Près de 50.000 personnes ont été évacuées, à Bali.
Près de 50.000 personnes ont été évacuées, à Bali. — Firdia Lisnawati

Les craintes sont grandissantes. Trois jours après que l’alerte maximale a été donnée face aux risques d’éruption du volcan Agung, les autorités indonésiennes ont annoncé ce lundi avoir évacué près de 50.000 habitants de l’île touristique de Bali.

Plus exactement « 48.540 », selon Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l’agence de gestion des catastrophes naturelles. Soit, bien plus que les 34.000 annoncés dimanche. Les habitants évacués ont été accueillis dans des refuges temporaires ou se sont rendus chez des proches.

>> A lire aussi: Bali: Alerte maximale par crainte de l'éruption du volcan endormi

Sur Twitter, le porte-parole a mis en ligne une carte interactive des zones dangereuses :

L’aéroport international de Denpasar, la capitale de Bali, qui accueille chaque année des millions de touristes, n’est pour le moment pas affecté, mais reste surveillé de près.

Craintes pour les animaux

Le volcan Agung, situé à quelque 75 kilomètres de la ville touristique de Kuta, gronde depuis le mois d’août. Au point de faire planer la menace d’une première éruption en un demi-siècle. En 1963, la dernière éruption avait fait 1.000 morts.

Certaines personnes refusent pourtant d’être évacuées, a expliqué le porte-parole, dans sa conférence de presse à Jakarta : « La première raison, c’est qu’il n’y a pas encore eu d’éruption. La seconde, c’est qu’ils sont inquiets pour leur bétail ». Près de 2.000 vaches ont également évacuées.