Ryanair: La compagnie va faire payer les valises en cabine

TRANSPORT Seuls les sacs à main et les petites sacoches d’ordinateur seront désormais autorisés à bord des avions RyanAir, à moins de payer un surplus…

20 Minutes avec agence

— 

Ryanair veut faire payer les valises en cabine pour diminuer les retards à l'embarquement.
Ryanair veut faire payer les valises en cabine pour diminuer les retards à l'embarquement. — B. Colin

RyanAir va supprimer les valises en cabine gratuites à partir du 1er novembre prochain. La compagnie aérienne low cost a annoncé la nouvelle dans un communiqué publié ce mercredi.

Elle avance des retards trop nombreux à l’embarquement et des coffres de cabines saturés pour justifier ce nouveau règlement. Certains internautes ont déjà exprimé leur scepticisme quant à ces arguments.

Il faudra débourser 5 euros pour sa valise en cabine

Les passagers de RyanAir pouvaient jusqu’ici embarquer à bord de l’avion une valise de 10 kg maximum et un autre bagage à main de petite taille, comme un sac à main ou une sacoche d’ordinateur.

À partir du 1er novembre, la valise, quel que soit son poids, ne sera plus autorisée à bord et devra être mise en soute… à moins de choisir l’embarquement prioritaire et de payer 5 € de plus (6 € après l’achat du billet). La compagnie irlandaise estime que trop de voyageurs embarquaient avec deux véritables bagages. Le personnel était alors contraint de mettre le second en soute, les coffres des cabines étant saturés selon la direction.

En contrepartie, le prix des bagages en soute diminue

Pour faire passer la pilule auprès de ses clients, RyanAir a diminué ses tarifs sur les bagages en soute. Ils coûteront désormais 25 € contre 35 € jusqu’ici, et le poids autorisé passera de 15 à 20 kg. Pour bénéficier de ces tarifs, ils devront toutefois être enregistrés au moment de la réservation.

>> A lire aussi : RyanAir : La compagnie demande aux aéroports de limiter la consommation d’alcool des passagers

« Nous espérons que ces restrictions vont permettre d’accélérer l’embarquement et d’éliminer les retards causés par le manque d’espace sur des vols avec plus de 360 (182 passagers x deux bagages) bagages en soute », a expliqué dans le communiqué Kenny Jacobs, directeur marketing du groupe.