Pyongyang promet d'envoyer de nouveaux «paquets cadeaux» aux Etats-Unis

DIPLOMATIE Washington a plaidé lundi avec ses alliés devant le conseil de sécurité de l’ONU pour des sanctions « les plus fortes possibles »...

20 Minutes avec AFP

— 

Kim Jong-Un et Donald Trump. Montage photo.AFP PHOTO / SAUL LOEB AND Ed JONES
Kim Jong-Un et Donald Trump. Montage photo.AFP PHOTO / SAUL LOEB AND Ed JONES — AFP

Les récents tirs de missiles balistiques et essai nucléaire de la Corée du Nord constituent un « paquet cadeau » à l’intention des Etats-Unis, que Pyongyang continuera d’envoyer si Washington ne cesse pas ses « provocations », a affirmé mardi l’ambassadeur nord-coréen à l’ONU.

>> A lire aussi : Trump autorise le Japon et la Corée à acheter des armes américaines «ultra sophistiquées»

« Les récentes mesures d’autodéfense prises par mon pays, la RPDC (République populaire démocratique de Corée, nom officiel de la Corée du Nord), sont un paquet cadeau adressé à personne d’autre que les Etats-Unis », a déclaré l’ambassadeur à l’ONU à Genève, Han Tae Song.

«D’autres paquets cadeaux» à prévoir ?

« Les Etats-Unis recevront d’autres paquets cadeaux de mon pays tant qu’ils poursuivront leurs provocations imprudentes et tentatives futiles pour mettre la pression sur la RPDC », a-t-il affirmé lors de la conférence de l’ONU sur le désarmement.

>> A lire aussi : Vladimir Poutine met en garde contre «une catastrophe planétaire»

Pyongyang a suscité un nouveau tollé international en réalisant dimanche son sixième essai nucléaire, le plus puissant à ce jour. Le régime de Kim Jong-Un affirme avoir fait exploser une bombe H qui pourrait être placée dans un missile balistique.

>> A lire aussi : Kim Jong-un est-il seul aux manettes du pays?

En réaction, Washington a plaidé lundi avec ses alliés devant le conseil de sécurité de l’ONU pour des sanctions « les plus fortes possibles ». Début août, l’ONU avait adopté une septième série de sanctions après des tirs de missiles balistiques intercontinentaux.

Pour Han Tae Song, « les pressions ou les sanctions ne marcheront jamais ». « La Corée du Nord ne mettra en aucune circonstance sa dissuasion nucléaire sur la table des négociations, ni ne fera ne serait-ce qu’un centimètre en arrière sur le chemin du développement de sa force nucléaire, à moins que la politique hostile et la menace nucléaire des Etats-Unis contre mon pays soient complètement éradiqués », a-t-il prévenu.